SHOW-BIZ  – Nelor, une nouvelle étoile est née

Spread the love

Le 25 février dernier, la maison de disques Bravie Entertainment a procédé à la mise en orbite de « Kpodjidjo », le tout premier single de Nelor, dans l’espace musical togolais. Une nouvelle étoile est ainsi née.

De son vrai nom Ornéla Gaba-Idiamey, Nelora découvert sa voie, à six ans, en visionnant le clip CoseDella Vita (Can’t Stop Thinking of You) de la « Queen Of Rock’n’roll » Tina Turner enfeat. Avec Eros Ramazzoti.

Elle a fait ses premiers pas au sein de CV-AV de la paroisse Teotokos d’Agoè-Nyivé, en 2012.

En 2014, elle a intégré l’Orchestre Sainte Lucie de la paroisse Santa Maria d’Apedokoè, où elle réussit à s’imposer comme lead-vocal pendant trois années consécutives, tout en poursuivant ses études jusqu’à l’obtention d’une Licence en Diplomatie et Relations Publiques.

En 2019, elle a fait un bond vers la réalisation de son rêve d’enfance en atteignant la finale de la télé- réalité 228 T Factor, et en croisant le chemin de l’auteur Serge Azialé.

2021 a vu le débutde concrétisation de ce rêve avecson entrée en studio pour enregistrer« Kpodjidjo ».

Dans cette chanson, écrite par Serge Azialé et enregistrée dans le studio Bravie Entertainement, avec les arrangements de Sos thène puis le mixage final de Automatik, Nelor invite les uns et les autres à laisser les larmes couler pour laver le cœur du pire,tout comme la pluie débarbouille les arbres, puis à les essuyer afin de redonner au visage son charme, et à l’âme le sourire, telle la veuve éplorée qui finit par retrouver la joie de vivre. C’est ainsi un hymne à la résilience. Surtout en ces périodes des plus amères que nous avons traversées (ou que nous traversons), certes, mais qui ne doivent nullement nous empêcher d’entrevoir, dans la sérénité, une plus belle ère et d’entretenir en nous le feu de la joie de vivre à perpétuité

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp