L’ONG « Les amis de poubelle » soutient les élèves non-admis pour déclencher la réussite

Spread the love

L’ONG « Les amis de poubelle » n’a pas oublié les élèves qui ont « échoué » l’année dernière. Innovation. Approche philosophique. Elle s’est penchée sur les cas des élèves n’ayant pas eu de bons résultats. Cette fois, les non-admis sont pris en compte de la 6e à la Terminale. Les 5 derniers ont été ciblés pour être appuyés.

Généralement, les élèves non-admis peinent à trouver du réconfort et la motivation pour rependre avec courage l’année scolaire. Toute personne ayant vécu cela sur les bancs mesure mieux l’ampleur de la situation.

L’objectif de cette initiative est simple, motiver ces élèves à mieux travailler cette année 2022-2023. Il ne s’agit pas d’encourager la médiocrité mais plutôt de donner de l’énergie à ces élèves, toujours oubliés.

Ils sont au nombre de 100 à être dotés de kits scolaires au lycée de Zafi préfecture de Yoto 2. Un don évalué à plus d’un million de F CFA.

« Les non-admis ont besoin d’être appuyés aussi. C’est un plaisir de pouvoir soutenir ces enfants qui sont réellement dans le besoin. Si les moyens sont là, j’irai loin plus que ça pour soutenir les élèves. Ils ont besoin de nous pour continuer leurs études en toute sérénité », nous explique le président de l’ONG AMIS de Poubelle, Monsieur KESSOUGBO KODJO.

Photo de famille

Le président de L’ONG fait aussi appel à toutes les bonnes volontés afin que cette cause sociale soit défendue avec plus de moyens.

Le proviseur du lycée de Zafi, Sallah Ayikoué, se dit surpris agréablement par la dynamique. « Il faut quitter le rang de ceux qui ont échoué pour être parmi les meilleurs. Nous avons la joie d’avoir ces dons et le message qui l’accompagne. Nous avons reçus des paquets de craies, des matériels géographiques, entre autres ».

Tchao Kokou, élève en Terminale A4 remercie l’ONG en promettant faire bon usage des dons. Pour lui, faire des exercices et participer aux groupes de travail lui a beaucoup fait défaut. Il promet rectifier le tir.

Amoussou Adjo, élève de 1ère fait aussi la promesse de se battre pour réussir cette année académique.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp