UN ATELIER SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE AU TOGO

Le Comité permanent Inter-états de Lutte Contre la Sécheresse dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest (CILSS) organise du 16 au 19 mars à Lomé, un atelier dans le cadre de la redynamisation du Système d’Alerte Précoce  (SAP)  et  du  Groupe  de  Travail Pluridisciplinaire(GTP)  chargé  de  la  collecte  des informations décentralisées.

Cette rencontre intègre l’extension du système d’information sur la sécurité alimentaire et la vulnérabilité du CILSS dans l’espace CEDEAO.

Elle a pour objectif d’entrer en contact avec les structures techniques étatiques et les partenaires en charge de la collecte des données et des analyses  sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Cet atelier permet également d’échanger avec le GTP sur le sujet et de   dresser une feuille de route consensuelle sur le processus de mise en place du SAP et du GTP.  Il offre aussi une plate- forme propice au dialogue sur la promotion de la sécurité alimentaire.

Les  participants  venus  de  toutes  les  préfectures  suivront  plusieurs  communications, entres autres, « Mécanisme  institutionnel  et  diagnostic   des  systèmes  d’alerte », « Faire  un point  sur  les initiatives  de la mise en place et le renforcement des programmes de sécurité alimentaire et de la résilience  au Togo. » Ils auront  également  à discuter  du  fonctionnement du  GTP,  de ses  liens et articulations avec le SAP au niveau régional, le suivi et les outils agro- météorologiques au Togo.

Aux termes des travaux, plusieurs résultats sont attendus notamment, la sensibilisation sur la nécessité de la mise en place d’un SAP et d’un GTP. L’adhésion des membres du GTP au projet de création d’un SAP fédérateur de tous les systèmes d’information sectoriels qui existent.

Selon l’expert en sécurité alimentaire, Abdou Karim Keita, la redynamisation de la SAP et du GTP permettra au Togo de s’investir davantage en matière de sécurité alimentaire. Il permettra d’asseoir les bases d’un développement durable axé sur le renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

L’ingénieur agronome Blewoussi Edmond a salué la tenue de cet atelier qui permettra aux membres du GTP de mieux exercer leur mission face aux effets néfastes de changements climatiques.

Zone contenant les pièces jointes

Prévisualiser la pièce jointe acropolis.jpg

acropolis.jpg

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *