Tour de France: cruelle désillusion pour Hirschi, Roglic en jaune

Tadej Pogacar (UAE Emirates) s’est imposé au sprint au terme de la 9e étape du Tour de France dans les Pyrénées entre Pau et Laruns sur 153 km. Le Slovène a devancé son compatriote Primoz Roglic et le Bernois Marc Hirschi, grand animateur de la course avec ses presque 100km d’échappée.

Si proche Marc Hirschi. Si proche d’inscrire son nom au palmarès du Tour. Mais la 61e victoire helvétique attendra encore un moment. La faute à quelques kilomètres de trop dans une étape de montagne où les favoris ont décidé de s’expliquer.

Parti très tôt, le protégé de Fabian Cancellara (toujours dernier vainqueur d’étape sur le Tour lors du prologue du Tour 2012) a fait un sacré numéro. Seulement dans la montée du col de Marie Blanque (1re catégorie), la Jumbo-Visma a durci le ton et l’écart d’Hirschi a fondu. Avec une vingtaine de secondes d’avance au sommet, le champion du monde M23 en 2018 a effectué une descente de toute beauté. Sans succès, puisqu’il s’est fait reprendre à 1,6 km de l’arrivée.

Plutôt que d’abdiquer en laissant les costauds s’expliquer, le coureur de la Sunweb a lancé le sprint de loin pour finalement voir les deux Slovènes lui passer devant. Deuxième derrière Alaphilippe lors de la deuxième étape, le Bernois s’adjuge un nouveau podium à seulement 22 ans.

Roglic (Jumbo-Visma) a peut-être laissé l’étape à son compatriote, il a surtout dépossédé le Britannique Adam Yates du maillot jaune de leader et compte 21 secondes d’avance sur Bernal.

ats/ami