Revue de la mise en oeuvre des reformes au 1er semestre 2015

Un atelier de revue à mi-parcours de mise en œuvre des réformes au premier semestre 2015 dans les différents départements ministériels s’est tenu ce jeudi 27 août à l’hôtel Sancta Maria.

L’atelier est l’initiative du ministère de l’Economie, des Finances et de la Planification du développement. Il a réuni les points focaux chargés de réformes, les correspondants thématiques, les représentants du secteur privé, de la société civile, les partenaires techniques et financiers et des communicateurs. L’objectif est de faire le point des réalisations des mesures de réformes des six premiers mois de l’an 2015, de débattre des questions transversales et d’apporter des améliorations à la mise en œuvre des réformes futures.

Il s’est agi également pour les participants de convenir sur des voies et moyens pour mettre en œuvre les dites réformes à travers la mobilisation des acteurs nationaux et l’orientation des partenaires dans leurs interventions.

En dehors du ministère de l’Economie et son ministère délégué chargé du budget, cette revue a concerné les vingt autres ministères. Elle a porté sur la présentation des rapports sur les mesures réalisées au cas par cas au niveau de chacun des ministères concernés.

Il ressort des résultats globaux enregistrés au cours de cet intervalle de temps que, 512 mesures  ont  été  réalisées  ou  en  cours  de réalisation,  soit  84,3%  des  mesures  de  réformes programmées contre 81,4% à fin décembre 2014. Le document comprend également un catalogue des difficultés rencontrées au cours de la mise en œuvre de ces réformes. Celles-ci sont liées à la lenteur administrative, au manque de financement et à l’insuffisance des ressources humaines. Il contient des doléances demandant au gouvernement d’intensifier sa politique de recherche des financements et aux partenaires techniques et financiers de soutenir ces réformes.

Le ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances, chargé du budget, Sani Yaya a félicité les acteurs chargés de la gestion des réformes pour leur dévouement. Il leur a demandé de redoubler d’efforts  pour que les résultats desdites réformes placent le Togo sur la voie du développement.

Lancée en 2010 le projet de réforme et de modernisation de l’administration publique porte notamment sur l’assainissement des finances publiques, le renforcement des organes de contrôle, les marchés publics et l’avant-projet de code foncier. Il prend également en compte la restructuration des entreprises publiques et du secteur financier et la promotion du secteur privé. A cela s’ajoutent, la rédaction des textes relatifs à la décentralisation, au renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles et à l’élaboration des politiques publiques et des budgets programmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *