REFINANCEMENT DE PRETS A L’HABITAT : CRRH-UEMOA ACCORDE UN PRET DE 500 MILLION FCFA A LA CECA

La Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire de l’UEMOA (CRRH-UEMOA) octroyé un prêt de 500.000.000 de FCFA à la Coopérative d’Epargne et de Crédit des Artisans du Togo (CECA) pour la promotion du financement du logement abordable en faveur des ménages à revenus modestes au Togo, le jeudi 29 juillet à Lomé. Cette cérémonie de signature de la convention de refinancement de prêts à l’habitat s’inscrit dans le cadre de l’extension des refinancements de la CRRH-UEMOA aux Systèmes financiers décentralisés (SFD). Elle a rassemblé des administrateurs de la CRRH-UEMOA au Togo, de banques actionnaires, ainsi que des SFD sous supervision de la Commission Bancaire de l’UMOA implantés au Togo. Les documents ont été paraphés par les directeurs généraux de la CRRHUEMOA, Christian Agossa et de la CECA, Yombo Odanou.

M. Agossa a indiqué que cette convention vise à aider la CECA à démarrer le financement de prêt à l’habitat en faveur des populations à revenu modeste et/ou irrégulier qui sont ses clients. « Que la CECA puisse leur accorder des prêts pour acheter un terrain, une maison ou pour construire leur maison. Il s’agit des prêts suffisants d’un montant maximum de 15 millions sur une durée pouvant aller jusqu’à 10 ans à un taux compétitif », a-t-il poursuivi. Le directeur général de la CRRH-UEMOA a précisé que l’intérêt de cet acte est de promouvoir l’accès à la propriété immobilière. C’est pour cette mission, a-t-il rappelé, que son institution a été créé en 2010 et c’est ce qu’ils s’attèlent à faire depuis 2012 avec les banques. « Nous avons décidé depuis 2016 d’élargir le système aux populations à revenu modeste et depuis l’an dernier de renforcer davantage notre action allant vers les SFD », a-t-il conclu. M. Odanou a souligné que la CECA est un Système financier décentralisé qui met à disposition de ses membres des produits non financiers et financiers (la consommation, fonds de roulement, investissements et l’immobilier). Mais, il a relevé que l’investissement et l’immobilier sont des obstacles à leurs membres. « Même si aujourd’hui nous offrons des prêts à l’immobilier ça n’arrange pas nos clients parce qu’ils rencontrent des obstacles par rapport à l’acquisition de l’immobilier ou à la rénovation surtout par rapport à la sécurisation de l’investissement dans l’immobilier. C’est pourquoi nous avons saisi cette aubaine pour prendre des dispositions pour gagner ce partenariat avec la CRRH », a-t-il confié. Critères d’éligibilité des prêts aux logements Les critères d’éligibilité des prêts aux logements des Systèmes financiers décentralisés (SFD) aux refinancements de la CRRH-UEMOA sont le primo bénéficiaire, la destination, le montant et la garantie. Le primo bénéficiaire : le bénéficiaire du prêt au logement abordable consenti par un SFD est une personne physique à revenus modestes, et/ou irréguliers. Il doit être éligible aux prêts à l’habitat abordable selon la définition et les conditions de revenus en vigueur dans le pays. La destination : le prêt est destiné au financement de la construction, de l’acquisition ou de l’extension d’un logement abordable (achat de terrain, achat et/ou construction, rénovation, réhabilitation agrandissement). L’immeuble objet du prêt, doit être situé dans le même pays membre de l’UEMOA que le SFD qui le finance, sauf dérogation de la direction générale. Le montant : le montant maximum du prêt éligible est de quinze millions (15.000.000) de FCFA  Les garanties : le prêt refinancé doit être garanti par : une hypothèque de premier rang prise sur un titre foncier ou tout autre titre admis au refinancement de la CRRH-UEMOA, ou ; un cautionnement hypothécaire, ou une affectation hypothécaire d’un immeuble autre que celui objet de la transaction, appartenant à l’emprunteur ou à la caution ou une garantie financière (caution, assurance), offerte par un établissement financier relevant de la réglementation bancaire ou des assurances. L’admission de garanties d’institutions nationales est soumise à évaluation de la CRRHUEMOA. La CRRH-UEMOA pourrait également admettre en garantie, des instruments promus dans le cadre des études qu’elle conduit pour la mise en place d’une garantie financière pour les prêts aux logements abordables en faveur de populations à revenus modestes et/ou irréguliers dans l’UEMOA. Ces garanties alternatives feront l’objet d’une liste soumise annuellement à l’approbation du Conseil.  TD/DHK