MISE EN APPLICATION DE LA DECLARATION D’ABIDJAN AU TOGO

Spread the love

Le Haut-commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) a initié ce jeudi 23 mars à Lomé, un atelier de réflexion et d’élaboration d’une feuille de route pour la mise en œuvre de la déclaration d’Abidjan au Togo.

Dans le cadre de la lutte contre l’apatridie, la conférence ministérielle d’Abidjan qui s’est tenue du 23 au 25 février 2015 a abouti à un ensemble d’engagement appelé la déclaration d’Abidjan.

Ont pris part à cet atelier, des directeurs de cabinet et secrétaires généraux des ministères impliqués, des députés, des représentants des organisations internationales et de la société civile. Il a pour objectif d’identifier les défis et les différents acteurs à impliquer dans la stratégie de lutte contre l’apatridie au Togo et d’élaborer une feuille de route pour la mise en application de cette déclaration.

Il est question précisément de réitérer le plaidoyer à l’endroit du gouvernement afin de prendre des décisions dans le sens des engagements pris lors de la conférence d’Abidjan. Il s’agit entre autres, de parachever le processus d’adhésion du Togo aux conventions sur l’apatridie ; d’harmoniser sa législation sur la nationalité avec la constitution, de mener une étude pour recueillir les données quantitatives et qualitatives sur les populations apatridies ou à risques d’apatridie au Togo et de valider le plan d’action du Togo.

Le directeur de cabinet au ministère de la Justice et des relations avec les Institutions de la République, Kossivi Egbétonyo, a fait savoir qu’après la conférence d’Abidjan, le Togo a créé un point focal et démarré le processus de création de la commission interministérielle sur l’apatridie. « Des dispositions se prennent aussi pour que le processus de réforme du code de la nationalité reprenne et soit mené à son terme », a-t-il ajouté avant de rassurer que ce nouveau code est porteur de beaucoup d’espoir.

Le représentant de la représentante résidente du UNCHR, Antoine Gassissou, a de son côté déclaré que son institution reste disponible et déterminée à soutenir toutes les actions et tous les efforts du gouvernement dans la lutte contre l’apatridie au Togo.

Digiqole ad
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp