L’UNAM EN ASSEMBLEE GENERALE STATUTAIRE

 L’Union Nationale des Artistes Musiciens (UNAM) du Togo a tenu, ce samedi 6 mai à Lomé, son assemblée générale statutaire, avec l’appui de plusieurs partenaires. C’était en présence du représentant du ministre en charge de la Culture, des présidents des associations sœurs, des secrétaires généraux des syndicats des artistes, des partenaires au développement, des professionnels de médias et de plusieurs autres invités.

Cette rencontre a pour but de doter l’UNAM d’un nouveau document juridique en vue de faire d’elle une association d’artistes en règle avec les textes et statuts régissant ce secteur d’activité et de permettre à ses membres d’exercer en toute quiétude leur métier. Il s’agit aussi de raffermir les rangs des artistes musiciens et en même temps de donner plus de visibilité à cette profession.

Au cours des travaux, les participants ont étudié et adopté les statuts de l’UNAM censé baliser la voie aux élections afin de renouveler les instances dirigeantes de l’association.

A l’occasion, le président du bureau exécutif de l’UNAM, Lonlon Komlan Locoh a témoigné sa gratitude aux partenaires pour leurs soutiens multiformes. Il a également rendu un hommage mérité aux bénévoles et membres de l’association qui ont consacré leur temps pour mener à bien les différentes manifestations et activités des années écoulées. Il a lancé un appel aux artistes de rester unis et d’éviter les confrontations inutiles. Parlant de la musique togolaise, Monsieur Locoh a fait savoir qu’elle est très montante et est représentée dans le monde entier aujourd’hui.

L’artiste de la chanson gospel, Madame Chaneben s’est exprimée heureuse en prenant part à ces assises en vue de contribuer à la promotion et à l’épanouissement de l’artiste togolais.

Les travaux de ces assises ont été ouverts par le représentant du ministre en charge de la Culture, Madôhona Arouna. Celui-ci s’est réjoui de cette initiative prise par le bureau exécutif de l’UNAM et a expliqué aux congressistes que dans la vie de toute association, il est important de marquer une pause, d’analyser le travail abattu et de prendre de nouvelles résolutions pour le futur. Il n’a ajouté que les défis auxquels les artistes sont confrontés aujourd’hui sont très nombreux. Il a cité, entre autres les piratages et les contrefaçons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *