LES RAISONS DE LA DEMISSION DU GROUPE DE PERSONNES VICTIMES DE L’ASVITTO EXPLIQUEES AUX MEDIAS

« Le groupe de personnes citées dans l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat d’avril 2009 » a porté au grand jour les mobiles de sa démission de l’association des Victimes de Torture du Togo (ASVITTO) au cours d’une conférence de presse organisée ce mardi 22 mars à Lomé.
Dans une déclaration liminaire, le porte-parole du groupe, le gendarme adjoint, Kamouki Menveidom, a signifié que leur démission de l’association procède du manque de communication pour trouver des solutions à ladite affaire, de la gestion opaque des fonds alloués à l’association, de l’absence de suites aux discussions en vue d’aboutir à une solution favorable.
 Il a aussi parlé de la volonté manifeste des responsables de l’ASVITTO de ne point engager de discussions avec le pouvoir judiciaire et l’exécutif pour un règlement définitif de l’affaire.
L’orateur a émis le vœu que le retrait du groupe permettra de renouer le dialogue avec le pouvoir pour négocier leur intégration au sein des corps habillés et la libération d’autres camarades prisonniers impliqués dans cette affaire d’atteinte à sûreté de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *