LES EVENEMENTS DU 19 AOUT : L’UNIR APPELLE AU RESPECT DES LOIS ET REGLEMENTS DE LA REPUBLIQUE

Spread the love

Les cadres de l’Union pour la République (UNIR) ont organisé le jeudi 24 août à Lomé une conférence de presse consacrée à l’analyse de la situation au Togo au lendemain de la marche, le samedi 19 août du Parti National Panafricain (PNP) ayant occasionné la mort de deux personnes et des dégâts matériels notamment à Sokodé, chef-lieu de la région Centrale. Dans une déclaration liminaire, le militant dudit parti Adédzé Kodjo, a indiqué que l’UNIR a lié les dérapages et incidents constatés au cours de cette marche au refus des organisateurs de collaborer avec les autorités compétentes pour assurer le déroulement pacifique de la manifestation.

Les initiateurs de cette marche ont intentionnellement créé, selon lui, un climat propice aux troubles et aux débordements. Cela s’explique, poursuit M. Adédzé par le fait que, ce jour-là, les marcheurs se sont livrés à des agressions et brutalités contre les forces de l’ordre et de sécurité. A Sokodé, ils ont saccagé et incendié le commissariat de police de la localité, puis emporté des armes et des munitions. Depuis cette date, a-t-il poursuivi, on assiste à un déferlement des appels à la violence, à la révolte et à une campagne de désinformation.

Les militants et sympathisants de l’UNIR du Togo et de la diaspora ont condamné à travers cette déclaration tout agissement de nature à remettre en cause le climat de paix et de sécurité et désapprouvent les comportements susceptibles d’entraver les efforts de développement endogène.

Ils ont rappelé que, dans toute démocratie, chaque citoyen a le devoir de respecter les lois et règlements de la République, notamment ceux qui régissent l’exercice des libertés publiques. C’est pourquoi, ils ont exhorté tous les partis politiques et les concitoyens de l’intérieur comme de l’extérieur du Togo à cultiver l’ouverture, la tolérance et à privilégier la modération et le dialogue.

Ils ont fustigé les réflexes identitaires, l’extrémisme et l’intégrisme au Togo, puis renouvelé l’engagement de l’UNIR à approfondir les réformes politiques et institutionnelles de manière globale et consensuelle, ainsi que la poursuite du processus de réconciliation et de modernisation de l’économie nationale. Les dignitaires dudit parti ont déploré les atrocités survenues, exprimé leurs compassions aux familles éplorées et souhaité une prompte guérison aux blessés.

Une marche de l’UNIR est prévue les 29, 30 et 31 août à Lomé aux fins de prévaloir la fraternité, soutenir la démocratie et le renforcement de l’Etat de droit au Togo.

SAS

Digiqole ad
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp