Lancement du projet d’appui à la mobilisation des ressources et au renforcement des capacités institutionnelles

padocii

Un atelier de lancement et de démarrage des activités du projet d’Appui à la Mobilisation des ressources et au renforcement des Capacités Institutionnelles (PAMOCI) se tient les 15 et 16 avril à Lomé à l’initiative du ministère de l’Economie et des Finances.

Financé à plus de 4 milliards de FCFA par la Banque Africaine de Développement (BAD), lePAMOCI sera exécuté sur une période de 4 ans. Il a pour but de contribuer à la réduction de la pauvreté à travers la création des conditions favorables à une croissance économique durable par une amélioration de la mobilisation des ressources internes et une gestion plus efficace et transparente des finances publiques.

Le projet comprend trois composantes notamment l’amélioration de la mobilisation des recettes publiques, le renforcement de l’efficacité de la dépense publique puis la gestion du projet. Plusieurs entreprises en sont bénéficiaires à savoir l’Office Togolais des Recettes (OTR),l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), l’Agence Nationale du Volontariat au Togo, les directions du ministère de l’Economie et des Finances, la Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI) et l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP).

Au cours des travaux, les participants suivront une présentation sur le PAMOCI et seront formés sur les règles, procédures et les différents modes d’acquisition des biens, travaux et services prévus dans le projet. Ils recevront aussi une formation sur les exigences en matière de gestion financière des projets financés par la BAD.

Le ministre de la Prospective et de l’Evaluation des Politiques Publiques, Kako Nubukpo a remercié la BAD, tous les partenaires techniques et financiers qui ne cessent d’appuyer le gouvernement.

Il a révélé que le PAMOCI consolidera les acquis des Projets d’Appui au Renforcement des Capacités Institutionnelles (PARCI) 1 et 2 en raison de leur contribution aux progrès réalisés dans le domaine de la gestion des finances publiques.

Pour lui, ce projet constitue une opportunité pour assurer la consolidation des acquis de l’ensemble des actions entreprises en matière de gestion des réformes publiques.

Le représentant résident de la BAD au Togo, N’Guessan Serge a indiqué que ce projet apportera un appui décisif pour la réussite de la transition fiscale engagée avec la création de l’OTR, expérimentée pour la première fois dans un pays d’Afrique de l’ouest francophone. Il a insisté sur la disposition de son institution à accompagner l’équipe d’exécution pour l’aboutissement du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *