LA DECLARATION DES JEUNES FRANCOPHONES D’AFRIQUE FORUM PRECOP21 DE LOME

Nous jeunes francophones d’Afrique, venus du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la Centrafrique, du Gabon, de la Guinée Conakry, de Niger, du Sénégal et du Togo, réunis à Lomé, au Togo les 19 & 20 novembre 2015 dans le cadre  du forum de la PRECOP21 de la Jeunesse Francophone sur  les changements climatiques, voudrions remercier  les autorités des différents pays membres de différents délégation mais surtout  celles du Togo pour de nombreuses facilités qui nous ont été accordées afin de ce Forum un véritable succès.

Nous voudrions saluer l’engagement des Ministres en charge de la Jeunesse d’une part et de l’Environnement d’une autre aux côtés des jeunes francophones que nous sommes à évoquer les questions liées aux changements climatiques.

Au cours de ce Forum de deux jours les thématiques suivantes ont été abordées  selon le thème suivant « «  la jeunesse africaine face aux changements climatiques » lors de la 1ère journée à savoir :

  1. La contribution du Togo à la COP21,

  1. Le processus de la COP21 ; enjeux pour les jeunes,

  1. La situation des changements climatiques : cas de la Zone Francophone d’Afrique, et

  1. Les jeunes et les changements climatiques.

La seconde journée a été consacrée aux travaux en groupe en vue de dégager des plans stratégiques, des opportunités et des recommandations.

Ainsi, les 150 jeunes francophones d’Afrique, réunis pendant deux(2) jours au cours du Forum de la PRECOP21 à Lomé au Togo, recommandent aux autorités et partenaires les actions suivantes :

  1. Appuyer la promotion des activités agro-sylvo-pastorales durables en faveur des jeunes ;

 

  1. Renforcer et actualiser la politique de reboisement des essences adaptées ;

 

  1. Mettre en œuvre les mécanismes de suivi-évaluation de la politique de reboisement ;

 

  1. Inscrire dans les programmes scolaires la protection de l’environnement ;

 

  1. Mettre en place un fond de la jeunesse africaine pour l’entreprenariat vert ;

 

  1. Affecter une partie des taxes relatives à la pollution aux associations de jeunes pour la protection de l’environnement ;

 

  1. S’engager à limiter l’accroissement de la température à 2°C à l’horizon 2050 ;
  1. Mettre en place une politique incitative et des fonds nécessaires pour la création et l’entretien des espaces verts dans nos villes ;

 

  1. Appuyer le renforcement des capacités des chercheurs et autres acteurs en vue de la production et de l’utilisation du biogaz ;

 

  1. Mettre en place un système d’information, d’alerte précoce d’éveil et de gestion des risques climatiques ;

 

  1. Renforcer la promotion de la gestion intégrée des déchets ;

 

  1. Favoriser l’utilisation des énergies renouvelables.

 

  1. Promouvoir et soutenir le réseau de jeunes francophones de l’Afrique sur les questions liées aux changements climatiques ;

 

  1. Mettre en place un fonds de soutien à la femme pour l’éco-emploi.

Fait à Lomé le 20 novembre 2015 

       Par les Jeunes Francophones d’Afrique

      Forum de la PRE COP21 de Lomé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *