KOZAH/ LUTTE CONTRE LE PALUDISME: DEUX DOCUMENTS DE COMMUNICATION DU PNLP VULGARISES A KARA

Le plan de communication et le guide des messages du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) ont été vulgarisés le mercredi 5 mai à Kara. C’était lors d’un atelier organisé par le PNLP à l’intention des acteurs impliqués dans la lutte contre le paludisme dans la région de la Kara.

Cet atelier régional, initié avec l’appui financier du Fonds Mondial, a été couplé du renforcement de la sensibilisation sur la campagne de vaccination contre la pandémie de coronavirus (COVID-19). Il a permis de partager avec ces acteurs au niveau opérationnel, le contenu de ces documents en vue de susciter leur adhésion pour une meilleure lutte contre le paludisme au Togo. L’élaboration du plan et du guide de communication a pour finalité de mettre en œuvre un programme coordonné entre les stratégies techniques et les comportements des cibles à protéger. Le plan de communication du PNLP 2021-2023, un document de 58 pages, est une actualisation du plan de communication expiré en 2006. Il a pris en compte les nouvelles orientations de la lutte contre le paludisme dans le pays dont les grandes stratégies de  communication portent sur la prévention du paludisme, la prise en charge des patients, la communication pour un changement de comportements et la mobilisation sociale. Le guide de messages sur le paludisme, quant à lui, est un outil complémentaire du plan de communication qui découle du Plan Stratégique National 2021-2023. Il propose des messages d’informations et de persuasion afin d’opérer des changements de comportement attendus chez les groupes cibles dans le cadre de la lutte contre le paludisme. Le coordonnateur du PNLP, Dr. Atcha-Oubou Tinah a souligné que le paludisme reste un véritable problème de santé publique avec 36% des motifs de consultations dans les formations sanitaires au Togo. Pour lui, les facteurs liés aux comportements contribuent à l’augmentation des cas de paludisme et ces deux documents sont des outils très importants de sensibilisation dans la lutte contre cette maladie que le Togo entend éliminer d’ici 2030. Le préfet de la Kozah, Col. Bakali Hèmou Badibawu et le directeur régional de la Santé Kara, Dr Agoro Sibabe ont abondé dans le même sens. Ils ont exhorté les participants à s’approprier et à faire tache d’huile de ces documents dans la région pour l’atteinte des objectifs visés. /AEM/AAA