ELECTIONS REGIONALES DE 2021 : LE CNAP A TENU SA 9e SEANCE PLENIERE

Les responsables des partis politiques parlementaires et extra parlementaires réunis au sein de la Concertation Nationale entre les Acteurs Politiques (CNAP) se sont retrouvés pour les 9e fois consécutives le jeudi 19 mai à Lomé. Les travaux qui se sont déroulés à huis clos, ont porté sur l’organisation inclusive des prochaines élections régionales prévues pour cette année au Togo. Ces discussions ont été coprésidées par le secrétariat exécutif de l’Union pour la République (UNIR), parti majoritaire à l’Assemblée nationale et de la présidence du groupe parlementaire Union des Forces du Changement (UFC), groupe parlementaire majoritaire de l’opposition. Cette concertation s’est déroulée sous l’œil bienveillant du commissaire du gouvernement, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement du territoire, Payadowa Boukpéssi.

Ce dialogue politique démarré depuis le 9 janvier 2021 entre les responsables politiques vise à aplanir les divergences pour l’organisation transparente et apaisée des élections régionales. Ces consultations sont l’une des conséquences de la nouvelle loi sur la décentralisation et les libertés locales adoptées le 25 juin 2019. Depuis cette date, les 5 régions du pays sont passées au rang des collectivités territoriales au même titre que les communes et sont désormais définies comme des « personnes morales de droits publics dotées de l’autonomie financière ». Les élections régionales permettront d’élire les conseillers régionaux. Selon l’article 236 de la loi portant décentralisation et libertés locales, le nombre des conseillers par région est fixé à 21 pour les régions dont la population est inférieure ou égale à 1.000.000 d’habitants, 31 pour les régions dont la population est comprise entre 1.000.001 et 1.000.500 d’habitants et 41 pour les régions dont la population est supérieur à 1.500.000 habitants. KYA/AJA