CAPTURE DE DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE AU TOGO : LE PROJET SANTE DE REPRODUCTION ET LA PROCREATION RESPONSABLE LANCE A KPALIME

 Le projet santé de reproduction et la procréation responsable pour la capture de dividende démographique au Togo a été lancé, le mardi 11 mai à Kpalimé, lors d’une séance de travail avec des acteurs impliqués.

Ce projet, porté par l’Office de Développement des Œuvres Sociales (ODOS), permettra pendant 3 ans à la femme d’être dans toutes ses capacités physiques, sociales et économiques avant d’accoucher. Cela inclut les prises en charge qu’elle doit avoir en termes de santé, d’économie sociale pour que la procréation se fasse dans de bonnes conditions et que la naissance ait une issue heureuse. Par une procréation responsable, le projet entend éveiller la conscience des uns et des autres sur la nécessité d’avoir la capacité mentale, économique, sociale et financière avant toute procréation et d’être responsable dans l’éducation et le développement de l’enfant. La capture du dividende démographique, d’après le projet, se réduit au taux de fécondité responsable et de la réduction de la mortalité afin de permettre que la richesse engrangée suffise à la population. La séance de travail a permis de présenter aux participants le projet et de recueillir leurs opinions, avis et considérations pour une meilleure prise en compte dans son implémentation. La rencontre a aussi donné lieu à des réflexions sur l’organisation du travail entre la coordination de ODOS, les groupes cibles et parties prenantes, pour une définition claire des cahiers de charge à tous les niveaux de participation. Le secrétaire général de la préfecture de Kloto, Sogoyou Békéyi s’est dit convaincu de la pertinence de ce projet, qui vise aussi à promouvoir un développement des populations à travers le respect des droits de la femme et du relèvement de son statut pour lui permettre d’assurer son rôle au côté de l’homme dans le développement de la nation. Le directeur régional des Plateaux de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme, Dodji Kokouvi Ahé, a salué l’initiative de l’ODOS. Il a rassuré les promoteurs du soutien de son ministère dans la réussite du projet. Le coordonnateur national de l’ODOS, Roger Goeh-Akue a indiqué que les trois composantes de ce projet ne peuvent atteindre leur objectif pour le bien-être des bénéficiaires que si un partenariat et une collaboration sont construits autour d’eux. Aussi, a-t-il, salué la participation des parties prenantes et leur disponibilité à accompagner l’ODOS dans l’implémentation de ce projet.

AYH/OAF