Art plastique/Adji.brice fait sa première apparition sur la scène togolaise.

 

 « Enfant de la famille », c’est sur ce thème que l’artiste plasticien togolais Adji.brice a organisé sa toute première série d’expo-vernissage à agbalépédogan (Lomé) ce jeudi 27 décembre 2018, et ce jusqu’au 03 janvier 2019.

A travers ce thème, l’artiste a voulu attirer attention de la génération actuelle sur les grandes valeurs africaines notamment la notion de la famille, autrefois une valeur primordiale mais qui aujourd’hui semble être bafouée par la nouvelle générale au profit de la civilisation occidentale. La famille implique en Afrique, l’éducation, la joie des enfants, l’affection, l’amour, le vivre-ensemble.

Tirant son inspiration des bijoux traditionnels (les perles) qui regorgent pour lui des valeurs immenses, l’artiste Adji.brice adopte le blanc et le noir comme ses couleurs préférées et dit être engagé et porteur d’un message de sagesse.

Pour le responsable de l’organisation de l’expo-vernissage, Vlavonou Phoebus le but visé est d’aider les artistes plasticiens surtout les plus jeunes à émerger, à se faire connaitre au public et à prouver qu’à travers l’art plastique on peut changer positivement notre société.

De son côté, Emmanuel Ayaba Matassi artiste plasticien faisant la lecture des tableaux de son collègue y décèle des messages de la réconciliation et de l’unité nationale.  « La manière dont les personnages des tableaux s’embrassent me confèrent l’idée de la réconciliation et de l’unité nationale », a-t-il martelé.

Ces différents tableaux constituent pour Guy Barben, artiste musicien, une source de motivation à exceller dans son domaine : « C’est très bien et cela me donne envie de faire moi-même un maximum de choses », a-t-il laissé entendre avant de convier Adji.brice à faire exploser tout son talent. Il n’a pas manqué de saluer les « symboles typiquement africains » qui se dégagent des œuvres d’art d’Adji.brice.

Au-delà des œuvres d’art qui épatent plus d’un, l’artiste se révèle comme un philosophe qui amène toute l’humanité à s’interroger sur des questions existentielles : qui sommes-nous ? Pour qui vivons-nous? Qui nous a créés ? Que sommes-nous venus chercher au monde?

Le public est donc convié à venir découvrir les œuvres d’Adignon Bibio Kouévi Brice alias Adji.brice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *