Après Dzolo et Ando, met le cap sur l’ONG I2DA Badja et Kévé

Spread the love

Jeudi 25 novembre dernier, Badja et Kévé ont reçu la visite des responsables de l’ONG I2DA. Le projet conduit par l’ONG vise entre autres, l’autonomisation des coopératives et la promotion d’une paix sociale. Ces nobles causes sont mises en avant dans 8 cantons au total pour le bonheur des populations.

Des tournées de sensibilisation sur la promotion de la Paix concernant l’Avé continuent avec la participation des populations. Les activités ne se limitent pas à la simple promotion de paix. C’est au fond un travail de terrain avec des coopératives qui bénéficient d’appuis pour une meilleure autonomie financière. 

Car le constat est simple : l’activité économique dominante est l’agriculture dont les femmes en sont les plus grandes productrices des produits vivriers qui desservent les marchés de Lomé. La population jeune qui représente plus de la moitié de cette population peine à se relever du chômage.

Le projet est intitulé : « Promouvoir la cohésion sociale, la paix à travers l’employabilité des jeunes hommes et femmes dans les huit cantons des 2 Communes de la Préfecture de l’Avé ». L’ONG est soutenue par le PNUD et veut faire des jeunes et femmes des agents de maintien de la paix en trouvant une solution aux problèmes du chômage.

L’ONG touche du doigt un point saillant qui est celui de l’employabilité de la jeunesse, une des bases de la paix sociale. Une communauté économiquement autonome est moins encline à tomber dans certaines dérives.

A noter que ces tournées permettent de toucher directement 120 jeunes hommes et femmes leaders en provenance des coopératives des 08 cantons des communes Avé1 et Avé2 directement et plus de 400 jeunes indirectement. Des conducteurs des taxis moto sont aussi fortement impliqués dans ces activités de masse.

Les défis de l’ONG sont nombreux car après avoir fait un travail de terrain avec les populations, des besoins ont été exprimés. Construction des marchés supplémentaires, Construction d’un centre communautaire et d’un centre d’écoute ,de loisirs aux jeunes, Mise en place des radios communautaires, Création d’un dépotoir intermédiaires et moyens de leur enlèvement, Extension  d’eau potables ; de courant ;constructions des écoles ;tables bancs ;les pistes  rurales ;création d’emploi aux jeunes ; promotion des activités culturelles ;et surtout le maintien de la paix  entre différents  leaders etc…  La liste est longue. Néanmoins, l’ONG ne baisse pas les bras et fait appel aux partenaires techniques et financiers.

Digiqole ad
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp