Afro-Club, le hit des platines avec Lydol, Jujuboy Star et Mike Kayihura

Cette semaine, une sélection Afro-Club hyper calorique que vous pouvez consommer sans modération avec Mike Kayihura, Esther Nish, Lydol & Aveiro Djess, Nana Fofie, Jujuboy Star, Tina et enfin Nelson Freitas.

La Gabonaise Tina dévoile le clip de son single Chocolat
L’année 2020 aura été synonyme de renouveau pour Tina qui a mis en ligne un EP, deux clips et un single. Le titre Chocolat, dans sa version audio, a d’ailleurs clôturé cette année-là en beauté, une chanson afropop, à la fois douce et dansante avec une pointe d’ironie dans les paroles, qui se voit dotée d’un clip à la hauteur de son potentiel. Pour rappel, Tina est l’une des artistes gabonaises les plus prolifiques de sa génération. Rappeuse, chanteuse et parolière hors pair, elle a déjà à son actif 4 albums. Régulière dans les bacs depuis 2007, Tina a su s’imposer dans le milieu urbain gabonais dominé par la gent masculine, devenant ainsi une actrice majeure de la culture de son pays. Ces deux dernières années, elle a sorti les titres BBnangaïToi et surtout Affaire de boy son hit international qui dépasse les 7 millions de vues sur YouTube.

Au Nigeria, Jujuboy Star ne lésine pas sur les moyens pour l’Enjoyment
Osaretin Rock Akhibi, plus connu sous le nom de Jujuboy Star, est né le 1er septembre 1995. Comme de nombreux artistes africains, il a commencé son voyage musical à huit ans dans la chorale de son église. C’est là qu’il a fait ses armes jusqu’à ce qu’il finisse par trouver son style afro r’n’b et soul qu’il a baptisé « Juju vibes ». Sa musique est inspirée de Fela Kuti, Bob Marley, Wande Coal et Banky W. En 2017, Jujuboy Star a sorti son premier single, Koko rapidement suivi de Dear Girlfriend et le très sensuel Gimmie Love. Outre ses talents d’interprète, Jujuboy a également fait usage de ses talents d’auteur pour les artistes Kholi, Mayorkun et Adekunle Gold entre autres. À son actif, on note également plusieurs collaborations prestigieuses, dont celles avec Simi, Seyi Shay et Jidenna. Le 26 novembre 2020, Jujuboy a présentéI dey there, un titre qui a rencontré son public au vu du succès du clip réalisé par Ademola Falomo. Aujourd’hui, il enchaîne avec Enjoyment, histoire de rappeler à ses fans qu’il est toujours au travail et qu’il arrive bientôt. 

Nelson Freitas rend hommage aux femmes de couleur dans Chocolate
Nelson Freitas aura été l’un des artistes les plus écoutés du premier confinement en Europe l’an dernier. Avec sa chanson Dpos Quarantena, le chanteur capverdien a été vu et écouté plus de 10 millions de fois sur YouTube. Fort de ce succès, il a eu la bonne idée de sortir l’album du même nom le 26 mars, soit un an après l’arrivée de la pandémie Covid-19 en occident. Chocolate est d’ailleurs en pole position de la tracklist de cet album de 11 titres à la saveur estivale et exotique. Nelson Freitas s’est rendu au Mozambique pour tourner cette nouvelle vidéo réalisée par le célèbre mozambicain DJ Marcell. Les images mettent en valeur la beauté et l’aura de la femme « chocolat » dépeinte par Nelson Freitas. La mélodie a été composée par Felino Ramos qui a également produit Plena du même auteur et Tellin Me Something, avec Mr Eazi.

Nana Fofie, la Ghanéenne de Rotterdam, convaincante avec son titre afro r’n’b Carefully
Nana Fofie sera sans aucun doute votre artiste r’n’b préférée de la saison estivale dans l’hémisphère nord. L’étoile montante ghanéenne des Pays-Bas aime chanter depuis l’âge de 5 ans. C’est en réalisant des mashup (mélange ou fusion de plusieurs titres ndlr), notamment celui de Mad Over You (plus de 6 millions de vues sur YouTube), qu’elle s’est fait connaître. Depuis maintenant 5 ans, Nana Fofie est l’une des artistes afro-européennes qui apporte de la fraîcheur en mélangeant les rythmes et les styles. L’an dernier, avec Yeno Ntem, elle amorçait déjà un renouveau afropop très proche de ses racines. Nana Fofie a profité de la pause culturelle liée à la Covid-19 pour composer de nouvelles chansons en français, en anglais et en néerlandais. Par exemple J’en vaux la peine, totalement chanté dans la langue de Molière, qui est également sa première chanson de l’année 2021. Carefully résonne comme une mise en garde : tenez-vous prêt à recevoir Nana Fofie près de chez vous en concert lorsque ce sera à nouveau possible.

Au Cameroun, Lydol s’aventure dans un registre différent du slam pour Bango Bango en duo avec Aveiro Djess
C’est à grand renfort de publications sur les réseaux sociaux que Lydol a assuré la promotion de son nouveau clip Bango Bango en duo avec Aveiro Djess, l’auteur de l’hymne des travailleurs Le Nyama (regardé plus de 8 millions de fois). Il faut dire que Lydol la slameuse régale son public en s’autorisant cette petite excursion en dehors de son univers purement slam. Cette fois-ci, elle assume totalement sa voix et sa capacité à chanter. Il s’agit là du deuxième extrait de son album en cours de préparation. Après Jamais assez dans lequel Lydol fait preuve d’une grande sensibilité, elle libère toute son expression corporelle et ses dons de danseuse pour Bango Bango, un titre dans lequel elle mélange le douala, le français et l’argot local. À noter que ce titre signifie littéralement collé-serré.

La Burundaise Esther Nish nous invite à visiter l’Afrique avec Come and See
Esther Nishimwe, alias Esther Nish, évolue au Burundi. La chanteuse de 24 ans est une fervente amoureuse de l’Afrique et le fait savoir chaque fois qu’elle en a l’occasion. Elle est la huitième d’une fratrie de dix enfants. Et c’est au sein de sa famille qu’elle a vécu ses premiers contacts avec la musique bien que son père pasteur et sa mère commerçante ne voyaient pas cela d’un très bon œil. Ses frères lui ont fait découvrir les différents instruments, notamment la guitare. Dans l’église de son père, elle a parfait ses capacités à chanter en fréquentant la chorale régulièrement, puis en s’adonnant à des karaokés en cachette (puisque personne à l’église ne devait le savoir) avant d’être virée de la chorale parce qu’elle aimait « la musique profane ». Esther Nish n’a pour autant pas arrêté la musique et ses reprises ont fini par créer le buzz autour d’elle. L’an dernier elle a collaboré avec Sat-B sur le titre Me & You. Depuis 2018, Esther Nish abreuve régulièrement ses fans de nouvelles compositions bien que son premier album se fasse toujours attendre. Pour le titre Come and See, elle endosse le rôle de l’office du tourisme pour inciter les amoureux de l’Afrique à venir découvrir les beautés du continent.

Le Rwandais Mike Kayihura promet à sa belle d’être disponible Anytime
Mike Kayihura chante depuis l’âge de 13 ans. Tout a commencé au sein de la chorale de son église. Aujourd’hui, à tout juste 28 ans, il est l’une des voix soul les plus populaires du Rwanda. En 2014, il part en Éthiopie où il étudie la musique et se forme au chant, à l’écriture et à la composition. Ce qui le démarque de ses collègues de formation, c’est sa capacité à interpréter chaque titre avec une émotion particulière. Un talent qui lui a valu une collaboration avec le Kingdom Choir du Royaume-Uni pour une chanson qu’il a composée alors qu’il n’était encore que lycéen. Un accomplissement pour l’artiste rwandais qui compte bien faire partie du paysage musical urbain de son pays pour de nombreuses années encore. Pour le compte de 2021, Anytime est déjà son deuxième single après Jaribusorti en janvier dernier.

Tous les titres de cette sélection sont à écouter dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et à regarder sur YouTube avec RFI Musique.

Par : Hervé Mandina