Yoto / Nécrologie : l’ancien Premier ministre feu Me Yaovi Agboyibo inhumé dans son village natal

Spread the love

L’ancien Premier ministre et l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats du Togo, feu Me Apollinaire Yaovi Madji Agboyibo, décédé le 30 mai 2020 à Paris (France) à l’âge de 77 ans, a été inhumé le samedi 11 décembre dans son village natal à Kouvé dans la préfecture de Yoto à l’issue d’une cérémonie funèbre empreinte d’émotion, de recueillement et de prière.

La cérémonie a connu la présence de plusieurs personnalités, dont des présidents des institutions nationales et internationales, des membres du gouvernement, des ambassadeurs et membres du corps diplomatique et consulaire accrédité au Togo, des députés, des membres de la famille biologique et politique du défunt, des personnalités administratives, militaires, civiles et des garants des us et coutumes. La population de Kouvé très affectée par la disparition de leur digne fils, était massivement représentée pour accompagner l’illustre disparu à sa dernière demeure.

Il sonnait 7h, quand la dépouille de l’ancien Premier ministre entrait à la place publique de Kouvé apprêtée pour la circonstance. A travers les différentes oraisons funèbres notamment des personnalités représentant du gouvernement, des enfants du défunt, du parti Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), de l’amical des ressortissants de Yoto à Lomé, de la Cour constitutionnelle, de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), du cabinet Agboyibo et associés et des amis du défunt, feu Me Apollinaire Yaovi Madji Agboyibo a été honoré. Il a été peint comme un travailleur inlassable enclin à la vérité et au sérieux. Il lui ait reconnu également des qualités d’un homme gentil, généreux, un travailleur infatigable, courageux, juste et disponible. Tous ont reconnu en feu Agboyibo, un homme politique qui a su marquer l’histoire de la nation. C’est pourquoi, elles ont toutes regretté son départ à un moment où sa famille et la communauté avait plus besoin de lui.

C’est à l’issue de ces témoignages que la dépouille du Me Agboyibo a quitté l’assistance pour la messe d’enterrement en l’église Christ Roi de Kouvé. Dans sa prédication tirée de l’évangile de Mathieu 17v10-13, l’évêque d’Aného Mgr Isaac Jogues Kodjo Gaglo a fait savoir que le sentiment de l’éternité qui est dans le cœur des hommes est une œuvre de Dieu ; de sorte que tout homme désire atteindre ou avoir cette immortalité. Il a demandé à l’assistance de vivre l’amour de Dieu au quotidien.

Aux environs de 13h, la dépouille d’Agboyibo quitta l’assistance pour être inhumée dans la stricte intimité familiale. Une veillée de chants et de prières avait eu lieu la veille à Kouvé.

Né en décembre 1943 à Kouvé, l’ancien Premier ministre, après ses brillantes études sanctionnées par un baccalauréat en 1966, a poursuivi son cursus en droit privé en France. Plus tard, feu Me Yaovi Agboyibo, entra au barreau dont il est bâtonnier en 1987. Premier président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), il est auteur de quelques ouvrages et a occupé d’importants postes de responsabilités à la tête d’institutions internationales.

SAK/KYA

Digiqole ad
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp