Violence après le meeting de l’UFC à kondjindi

Un reporteur  du journal  télégramme 228  tabassé par  un groupe d’individu se réclamant de l’ANC

La scène s’est passée  juste après   le  meeting organisé par l’Union des forces du Changement (UFC) ce dimanche  15 février sur le terrain  de Kondjindi.

En effet juste après le meeting  de l’UFC qui a pris fin aux alentours  du 17h, les militants  de l’ANC  ont pris d’assaut le terrain et tout ce qui est UFC  est balayé.   Présent dans le lot  et malgré  son gilet de travail,  le reporteur  a été est accusé de prendre de vue.  Ainsi, ayant refusé  de remettre son appareil photo,  il a été sommé  des coups de points. Tout ceci  sous les yeux des forces de l’ordre  qui n’ont pas  réagit.

«  Après avoir terminé l’interview au premier vice-président du parti UFC, Brim Diabacté, j’ai vu se tirailler  les militants  de l’UFC  qui vient de participer  à la rencontre et un groupe d’individu se réclamant de l’ANC.  Dans mon rôle  j’ai pris mon appareil photo pour prendre  une vue,  derrière moi  quelque m’a pris  et  m’a sommé de coup  en me demandant de lui remettre l’appareil.   Devant de mon refus    ils ont  commencé  par me tabassé  partout. Tout ceci sous le regard  des forces de l’ordre   qui n’ont même pas  bougé  pour me secourir. J’ai été finalement sauvé par  un autre militant de l’ANC  proche des journalistes et d’autres confrères », a  relaté  le confrère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *