UNE DELEGATION MAROCAINE DE L’UCESA A ECHANGE AVEC SON HOMOLOGUE DU TOGO

Une délégation de l’Union des conseils économiques et sociaux et institutions similaires de l’Afrique (UCESA) et du Conseil économique, social et environnemental (CESE) du Maroc a échangé avec son homologue du Togo, le lundi 1er mars à Lomé, sur l’accompagnement du processus d’opérationnalisation du Conseil économique et social (CES) du Togo.

Cette séance de travail est organisée par le ministère des Droits de l’Homme, de la Formation à la citoyenneté et des Relations avec les Institution de la République. Les discussions ont porté notamment sur l’état d’avancement de l’opérationnalisation du CES du Togo et les modalités d’accompagnement pour opérationnaliser ce Conseil du Togo. La présentation du CESE du Maroc et de l’UCESA a été aussi faite.

Les échanges ont permis également de rappeler l’importance, l’utilité et le rôle du CES du Togo en tant qu’institution qui représente la société civile organisée. Il s’est agi de montrer que le CES peut contribuer activement à construire avec les parties prenantes des solutions adaptées et acceptables pour les citoyens. Le ministre en charge des Relations avec les Institutions de République, Christian Trimua a salué l’excellence des relations qui unissent le Togo et le Maroc. Il a précisé que le choix du Maroc pour cet accompagnement est dû au fait qu’il assure la présidence du l’UCESA et à la relative jeunesse de son CESE. Le Maroc pourra donc, selon le ministre Trimua, partagé les expériences des 19 pays qui composent l’institution africaine. Il a rappelé que le CES du Togo est à l’étape des derniers ajustements, c’est pourquoi il est nécessaire de faire des contributions concrètes avec la partie marocaine avant sa mise en place. Pour le secrétaire général de l’UCESA, Younes Benakki, le CES du Togo est appelé à jouer un rôle stratégique notamment en apportant une contribution substantielle à la consolidation du dialogue social, de la démocratie participative, du plaidoyer et ce, en collaboration avec le gouvernement et le parlement. Ce qui lui permettra, selon Benakki, de donner des avis sur les sujets de sa compétence et aussi dans le processus d’élaboration des lois. Le secrétaire général de l’UCESA a déclaré que l’adhésion du Togo à l’UCESA est une étape majeure dans la vie de l’organisation. « Actuellement, l’UCESA connait une transformation organisationnelle pour mieux répondre aux attentes des populations africaines et apporter une valeur ajoutée au processus d’intégration régionale économique du continent », a-t-il ajouté. L’UCESA est un cadre idéal qui contribue au raffermissement des liens historiques et géographiques de fraternité et de solidarité. Elle renforce le rôle central que les sociétés civiles organisées devraient jouer en faveur du bien-être et de la prospérité des populations africaines. KYA/BV