Togo : VED initie le débat sur le rôle et la place des jeunes filles

L’ONG Voie éclairée des enfants démunis (VED) continue ses actions sur le terrain malgré la pandémie actuelle. Ce samedi 18 juillet 2020, ses responsables ont organisé une table ronde sur le thème : « Rôle et place de la fille comme actrice de développement dans sa communauté ». Une vingtaine de participants étaient à cette rencontre dans le strict respect des mesures barrières en vigueur en ces temps de pandémie.

La table ronde a permis aux participants d’évoquer le rôle qui doit être celui des filles et femmes dans la société. Il en ressort que les femmes ont aussi besoin d’espace de liberté, d’expression de leurs talents. Les participants ont été unanimes sur la nécessité pour les femmes d’entreprendre, d’avoir confiance en soi et de travailler sans relâche tout en se fixant des objectifs réalisables. Ils ont aussi mis un accent particulier sur la solidarité féminine qui doit être plus que jamais d’actualité.

D’après Mlle Rahile Mijiyawa, (une des formatrices) c’est le lieu d’inviter les jeunes filles à sortir de leurs zones de confort, oser faire de nouvelles choses, prendre des décisions et s’engager pour le développement de leurs communautés. « Il faut que la fille connaisse son rôle. C’est ce qui lui confère ses responsabilités. Elle doit toujours croire en elle. Notre souhait est que les participantes de cette table ronde aient encore plus de confiance en elles pour devenir de véritables femmes d’influence dans l’avenir », nous confie la formatrice.

Parler de jeunes filles sans associer les jeunes hommes serait un travail partiel d’après le constat de Mme Laure Amoussou Amana, directrice exécutive de l’Alliance Globale pour la Protection de l’Enfant et de la Femme (AGPEF). Elle insiste sur l’importance de toujours faire comprendre aux hommes que les femmes jouissent des mêmes droits qu’eux. Elle en appelle à plus de synergie d’action entre les jeunes filles et les jeunes hommes et éventuellement entre les personnes mariées.

Pour une des participantes, Mlle Essi Sylvie A., «  la table ronde a été très enrichissante et l’initiative est à saluer. Il a été question du rôle de la jeune fille mais en même temps de l’apport des hommes aussi. En dehors de cela, il faut que les femmes elles-mêmes sachent se mètre en valeur ».