TOGO : VALIDATION DE LA NOUVELLE STRATEGIE NATIONALE DE L’EQUITE ET DE L’EGALITE DE GENRE.

Un atelier de validation de la nouvelle stratégie nationale de l’équité et de l’égalité de genre au Togo (SNEEG 2019-2028) a réuni les acteurs impliqués, ce vendredi 26 juillet au relais de la caisse. L’élaboration de cette nouvelle stratégie en support à la Politique nationale l’équité et de l’égalité de genre au Togo (PNEEG) est une initiative du ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation qui a bénéficié du soutien de la Banque africaine de développement (BAD) et d’autres partenaires. Elle vise à renforcer les acquis de la PNEEG et à mieux positionner la contribution des femmes dans la marche du pays vers l’émergence.

Le but de cette rencontre est de procéder, avant la validation, à un examen critique du document de la nouvelle SNEEG 2019-2028 ainsi que de son plan d’actions quinquennal et de formuler des suggestions et recommandations en vue de l’enrichir.

Les participants ont suivi des exposés et participé aux travaux de groupe organisés autour des consignes claires et de la méthodologie de travail. Une plénière de restitution des travaux de groupe pour des discussions, amendements, inputs suivi de validation du document de la nouvelle SNEEG 2019-2028 ont également meublé l’atelier. Le représentant de la Représentante de la BAD, M. Olivier Mallan a indiqué que la mise en œuvre de la nouvelle SNEEG 2019-2028 est une initiative primordiale pour son institution dans la mesure où la BAD accompagne essentiellement les projets d’ordre équité et égalité genre. Il a réitéré le soutien de la BAD pour l’atteinte des objectifs de cette stratégie.

La ministre en charge de l’Action sociale, Madame Tchabinandi Kolani Yentcharé a pour sa part témoigné sa gratitude à la BAD pour son soutien multiforme. Elle a également félicité et remercié l’ensemble des acteurs, pour l’intérêt et la disponibilité avec lesquels ils ont contribué à l’enrichissement de ce document. Elle a dit que la promotion du genre et des droits de la femme est un impératif dont la pertinence repose sur la nécessité de réaliser dans l’intérêt des populations et du monde, un développement inclusif et durable. M. Kolani Yentcharé a ajouté que l’élaboration de la SNEEG est nécessaire pour doter le pays de nouvelles orientations en matière de genre et de promotion de la femme en cohérence d’une part avec les besoins spécifiques des groupes cibles et d’autre part, avec les instruments de référence aux plans international, continental, et national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *