TOGO: LA CNLPAL SOLLICITE LES LEADERS RELIGIEUX ET LES OSC.

La Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération, la Circulation et le Trafic illicites des Armes Légères et de Petit calibres (CNLPAL) échangé, ce lundi 23 décembre, avec responsables des religieux et des organisations de la société civile sur la lutte contre l’extrémisme religieux et à l’apaisement social.
La rencontre a pour objectif de solliciter le concours et la contributions des participants à la lutte contre les nouvelles formes de menaces terroristes, lutter contre l’utilisation des armes au cours des manifestations en vue de préserver les acquis de paix dont jouie le Togo.
A l’occasion le Père Amaglo Paul et l’Imam de la mosquée Abdallah de Démokpoè, Abdoulatif Mako ont renseigné l’assistance sur les thématiques : « Prévention des conflits et consolidation de la paix » et « Tolérance religieuse et vivre ensemble ». Les orateurs ont outillé l’auditoire sur les notions de paix, de conflit, de l’amour et du vivre ensemble.
Ils les ont aussi renseigné entre autres, sur les conflits interpersonnels, intragroupe, d’intérêts, de pouvoir, culturels et sur l’importance de la négociation, la médiation, l’éducation, la tolérance, l’amour, le pardon et l’union.
Le préfet d’Agoè-Nyivé, Col. Hodabalo Awate, a invité les leaders religieux à dénoncer tout acte de violence et à être des modèles auprès de leurs fidèles. Il a félicité la commission pour ces différentes initiatives visant l’appropriation du Traité sur le Commerce des Armes (TCA), l’installation des clubs de Paix et de sécurité dans les établissements scolaires, la coopération et assistance. internationales.
Le vice-président du CNLPAL, El Hadj Inoussa Bouraïma, a relevé que : la sous-région est confrontée à des actes terroristes caractérisés par une forte violence qui sème la désolation et la peur au sein des populations et fragilise les efforts de développement des Etats.
« Il nous semble judicieux de faire appel aux responsables des religieux et des organisations de la société civile pour bénéficier de leur contribution citoyenne dans le sens de la culture des vertus de paix et de sécurité afin d’éviter à notre pays le triste sort que connaissent les autres nations. » a t- il ajouté.
Il a exhorté les participants à des échanges fructueuses et à être leur porte-parole auprès de leurs différents fidèles ou auditeurs afin que triomphent l’amour, la tolérance, le vivre ensemble.