Togo: DIALOGUE CIVILO-MILITAIRE DANS LE GRAND LOME

Une rencontre d’échanges entre les forces de défense et de sécurité et les représentants des populations civiles du grand Lomé (Préfecture du golfe et d’Agoè-nyivé) s’est ouverte le mardi 29 décembre 2020 à Lomé.

Placée sous le thème « Dialogue civilo-militaire, outil efficace de prévention et de résolution des conflits », cette  rencontre a réuni les militants des partis politiques, les magistrats, les  représentants de la société civile, les organisations des droits de l’homme et les forces de défense et de sécurité.

Cette réunion de deux jours vise à renforcer le lien Armée-Nation et, partant de là, l’édification de l’Etat de droit au Togo. Elle va  permettre également aux participants de réfléchir aux questions du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales et à la cohésion sociale.

L’occasion pour monsieur  Komlan AGBOTSE,  préfet du golfe de remercier les autorités togolaises qui œuvrent ardemment  pour  resserrer les liens entre les forces de défense et de sécurité et les représentants de la population et de restaurer la cohésion sociale pour une paix durable. Il a identiquement convié les participants avec sérieux et objectivité à apporter leurs contributions, propositions et suggestions afin de baliser la voie pour une mise en œuvre efficiente et efficace des projets communautaires pour le bonheur des populations.

Rappelons qu’en 2017 le Togo a connu des manifestations politiques violentes. Au sortir de ces manifestations le gouvernement a instruit le ministère en charge de la sécurité d’organiser ce dialogue sur l’étendue du territoire national.

A en croire le ministre de la sécurité et de protection civile, le général  Damehame YARK, à l’ouverture, il s’agit lors de ces deux jours de réflexions entre acteurs, des échanges en toute franchise et sans questions tabou afin de permettre au gouvernement d’élaborer des conclusions qui permettront de reprendre la vie harmonieuse au Togo. Il a appelé les citoyens à une bonne coopération et collaboration dans le but de permettre aux forces de défense et de sécurité de réussir la mission de paix et de sécurité dans notre pays. Pour finir le général de brigade a exhorté aux professionnels des médias à des informations de bonne cohésion sociale.