Sommet de l’UA, « cadre d’épanouissement sécurisé, prospère et intégré»

Le sommet de l’Union africaine sur la sûreté et la sécurité maritimes vise à offrir aux populations africaines, « un cadre d’épanouissement sécurisé, prospère et intégré», a déclaré le président Faure Gnassingbé, dans son discours de bienvenue à la session extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement.

 « Avec la tenue du présent sommet de l’Union africaine sur la sécurité et sûreté maritimes et le développement en Afrique, nous poursuivons la quête, entamée ensemble plusieurs années en amont, visant à offrir aux filles et fils de notre continent, un cadre d’épanouissement sécurisé, prospère et intégré», a relevé le chef d’Etat togolais.

Il a indiqué que le continent s’est donné rendez-vous à Lomé pour face à un défi contemporain majeur, celui de la protection des mers et des océans ainsi que la préservation et l’exploitation judicieuses des potentialités et des ressources dont le continent regorge dans un environnement en proie à l’insécurité persistante et aux trafics de tout genre.

Le président Gnassingbé s’est dit confiant qu’avec le sommet de Lomé, « nous marquerons une progression notable dans la lutte contre les menaces à la sécurité maritime, pour en prévenir l’expansion et faire des mers et océans, un espace propice au développement de l’Afrique et non plus, des zones classées uniquement en fonction des risques qu’elles présentent».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *