Somalie : le Fonds africain de développement approuve un don de 5,4 millions de dollars pour renforcer la sécurité alimentaire, face à la crise qui frappe des millions de personnes

Spread the love

Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement a approuvé, le 15 juillet 2022 à Abidjan, un don de 5,4 millions de dollars pour soutenir la mise en place d’un programme de sécurité alimentaire d’urgence en Somalie.

Ce don est un appui supplémentaire au Programme de renforcement de la résilience pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (BREFONS). Il permettra en particulier de fournir aux producteurs des semences de qualité certifiées, adaptées au changement climatique et de permettre la création de banques de fourrage dans les six États du pays. L’objectif global du programme BREFONS, un programme multinational, approuvé en novembre 2021 par la Banque pour un montant de 20 millions de dollars, est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des communautés rurales dans les zones cibles du projet et de celles de leur bétail en facilitant leur accès à l’eau, aux pâturages, ainsi qu’à la santé animale et aux marchés.

Les ressources additionnelles permettront d’étendre la couverture du projet à 50 000 personnes en améliorant l’accès aux denrées alimentaires d’une part, et 250 000 têtes de bétail supplémentaires en leur donnant accès aux pâturages, d’autre part. Le projet utilisera les infrastructures de mobilisation de l’eau du programme BREFONS, qui comprend la construction de 42 petits barrages de terre (d’une capacité de 20 000 à 25 000 m3) et de 23 réservoirs d’eau communautaires couverts. Le résultat à court terme sera d’améliorer significativement la production et la productivité nationale de denrées alimentaires et d’aliments pour animaux.

« Au fil des ans, la gravité et la fréquence des sécheresses se sont accrues en Somalie, créant des conditions de vulnérabilité chronique avec une insécurité alimentaire persistante, des difficultés économiques généralisées, des conflits et des migrations, qui frappent plus durement les communautés pastorales et agropastorales », a déclaré Nnenna Nwabufo, directrice générale du Groupe de la Banque africaine de développement pour l’Afrique de l’Est. « L’effet de la sécheresse prolongée conjugué à l’impact du conflit entre la Russie et l’Ukraine ont aggravé l’insécurité alimentaire dans le pays. Actuellement, plus de cinq millions de personnes sont confrontées à de graves pénuries alimentaires », at-elle précisé.

Plus de 50 % de l’aide alimentaire de l’année dernière destinée à la Somalie devait provenir d’Ukraine, mais le conflit a entraîné la fermeture des ports d’exportation du pays. En l’état actuel des choses, certaines régions de Somalie sont exposées à un risque accru de famine jusqu’en septembre 2022 au moins, si les récoltes et la production animale de l’actuelle saison des pluies échouent et si les prix des denrées alimentaires continuent de flamber.

Ce financement relève de la Facilité africaine de production alimentaire d’urgence (https://bit.ly/3yYbaf3), approuvée par le Conseil d’administration de la Banque en mai dernier. D’un montant de 1,5 milliard de dollars, cette facilité vise à éviter une crise alimentaire aux pays africains en fournissant des semences certifiées à 20 millions de petits exploitants agricoles du continent. Elle améliorera également leur accès aux engrais agricoles et leur permettra de produire 38 millions de tonnes de denrées alimentaires, d’une valeur de 12 milliards de dollars, en deux ans.

Digiqole ad
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp