Sur une Streif glacée et très bosselée, ce qui a suscité plusieurs critiques de la part des skieurs, Caviezel a concédé 0 »67 par rapport au chrono de Reichelt. Le Suisse a parlé d’un combat pour imager sa descente.

Sur une telle piste, tu n’as jamais de bonnes sensations.

Mauro Caviezel

Beat Feuz a pour sa part obtenu le 31e temps à 3 secondes exactement du plus rapide. Le Bernois a au moins appris quelque chose. « Je sais que je ne peux pas skier comme ça samedi. Du haut en bas, je ne me suis pas senti à l’aise. »

Les prévisions météorologiques ont par ailleurs contraint les organisateurs des courses du Hahnenkamm à Kitzbühel à modifier le programme. La descente, initialement prévue samedi, a ainsi été avancée à vendredi (11h30). Le slalom se déroulera samedi et le super-G dimanche.

ats/lper