Showbiz, Vie d’artiste et Politique Interview de Son Excellence Leolambert Amouzou

 

« … LA BAGUETTE MAGIQUE NE SE TROUVE PAS ENTRE LES MAINS DES POLITIQUES, MAIS DANS NOS PROPRES MAINS »

Mécène, producteur, général managé, acteur majeur du showbiz, togolais de la diaspora Son Excellence Leolambert Amouzou est plutôt difficile à définir. De Masta Popa à Sakison The King en passant par Ethane, Black T, Allone et Ras Ly, ils sont nombreux ces artistes qui bénéficient du soutien inconditionnel de cet homme de cœur. À ce titre plusieurs distinctions lui ont été décernées en tant que promoteur culturel lors de grandes soirée de récompenses de la musique togolaise. En 2016 « The Vidéo Music Awards » lui déroule le tapis rouge, dans la catégorie showbiz, avec la médaille de meilleur promoteur de l’année. Il reçoit, la même-année, à titre honorifique une reconnaissance en tant que promoteur culturel au All Music Awards. En janvier 2017 il est élevé au rang d’héros national du showbiz togolais par le comité « The Héros ». En tant qu’artiste dessinateur et maquettiste, il mène, depuis plus de vingt-trois (23) ans, une vie partagée entre Strasbourg dans l’hexagone et Lomé au Togo. Plus tôt silencieux et discret, nos confrères de l’hebdomadaire Togoréveil ont réussi à avoir son opinion sur une question qui plane sur le showbiz togolais depuis quelques années. Lisez plutôt.

Au Togo l’on vous a connu à travers votre label N’Kroumah Amouzou Production et une présence continue derrière plusieurs artistes dite-nous ce que vous faites pour ces artistes ?

D’abord moi-même je suis dessinateur, un art qui me permet de transposer ma vision de la vie. Donc avec mon expérience de l’autre côté j’ai été très motivé à créer N’kruma Amouzou Production, est un label de production musicale qui a pour mission de détecter et de présenter aux yeux du monde de jeunes talents en matière de musique. Et Dieu merci depuis peu, sur le plan national on a essayé de démontrer ce que la maison a pu apporter à la musique togolaise. Mais ce n’est pas seulement ce que vous voyez sur les projecteurs, parce que la maison intervient dans le social également et bien d’autres. Sur le plan showbiz surtout le label a pu faire découvrir au public des jeunes qui sont devenu aujourd’hui des professionnels incontournables sur le plan national.

Et qui sont ces artistes qui bénéficient de votre soutien ?

Ethane, Master Popa, Sakison, Black T, RasLy, Allone et bien d’autres artistes sont dans la maison ou avec elle. Pour certains nous les suivons du début jusqu’à la fin, mais avec d’autres nous n’avons que des contrats de singles et/ou de promotion. Donc N’Kroumah Amouzou Production est accessible à tous et ceux qui veulent me contacter je suis vraiment disponible. Pour tous mes artistes je les suis de prêt du début à la fin et je fais en sorte de peser sur le travail afin qu’il soit impeccable.

Venons donc à l’épineuse question dont les réponses diffèrent d’un artiste à l’autre. Pensez-vous que le showbiz, la vie d’artiste et la politique peuvent-ils se côtoyer selon vous ?

Sur ce plan on peut dire que dans chaque pays les politiques jonglent avec les artistes et quand on regarde un peu partout on voit toujours que derrière un artiste qui émerge il y a toujours un politique. Mais chez nous au Togo on voudrait en faire toute une histoire. Dans un pays où les producteurs et mécènes se comptent au bout des doigts, je pense que si un artiste à la chance de rencontrer un politique et si cela peut aider cet artiste à devenir meilleur, pour moi il n’y a pas de problèmes.

Le Togo vie une crise sociopolitique depuis le 19 août 2017 le Togo, cela influence-t-il vos activités showbiz ?

Malheureusement oui ! Les récents évènements que notre pays a connus ont freiné le courage que les artistes ont eu en essayant de démontrer, par leurs œuvres, que dans la sous-région on peut compter sur le Togo. Moi-même j’avais des projets que j’ai dû arrêter et l’aide qu’on aurait aimé apporter à nos petits frères tout a été ralenti. Si on quitte cette zone de showbiz, je ramène des affaires au Togo, je fais du business mais avec cette crise je ne me vois pas ramener des affaires, payer le bateau et tout etc. et ça c’est le togolais d’en bas qui perd le plus.

Pour certains l’alternance politique équivaut au départ de Faure Gnassingbé. Qu’est-ce que vous e pensez ?

J’aimerais citer cette maxime courante qui dit « mieux vaut vivre avec les démons d’hier que nous connaissons, que de prétendre à des anges que nous ne connaissons que trop peu ». Je ne dis pas qu’il n’y a personne qui peut faire mieux non. Le Président Faure Gnassingbé fait de son mieux et il a fait beaucoup pour le Togo. Il y a quelques années quand j’ai quitté le Togo je ne pensais plus revenir mais à un moment donné oui on a constaté des avancés voilà pourquoi je me suis dit je vais apporter mon savoir et ma contribution. Donc est-ce que  Faure construire le Togo à lui tout seul, je ne pense pas.

Moi j’avais vécu trois (03) mois du pouvoir de François M’itérant, douze (12) ans de Chiraque, cinq (05) ans de Nicolas Sarkozy, cinq (05) François Hollande, et aujourd’hui Macron. Si vous me posez la question de savoir qu’est-ce que ces présidents ont apporté à la France, moi je vais dire zéro. Ils n’ont rien changé à la France. Donc je dirai que la baguette magique ne se trouve pas entre les mains des politiques mais dans nos propres mains. La vraie question c’est de savoir si nous-même, nous sommes des exemples, non je ne pense pas. En sommes sur l’échiquier politique chacun fait son job.

Alors quel appel avez-vous donc, pour tous les togolais d’en bas ?

Il faut qu’on oublie les politiques. Parce que les politiques, ils font leur jeu et nous on n’arrivera jamais à les comprendre. Du coup on doit se débrouiller nous-même et si on arrive à se débrouiller on peut réussir. Parce que moi-même ce n’est pas que j’ai des milliards avant de le partager avec les autres. Sérieusement l’argent que je mets dans ce domaine je pourrais le mettre en lieux sur pour mes enfants. Mais si tout le monde reste dans son coin ça ne peut pas aller. Il faut que nous donnions l’exemple dans nos maisons, dans nos quartiers et comme ça on peut réclamer des choses aux politiques.

Pour finir, Excellence Leolambert Amouzou, quelle est votre vision du Togo de demain ?

Je souhait pour le Togo, des opposants riches qui ont de grands moyens et qui peuvent investir, créer de l’emploi pour changer le quotidien du togolais d’en bas. Et qu’on ne nous dise pas qu’ils ont de l’argent, ils aimeraient bien faire ceci ou cela mais qu’on les en empêche, non c’est bidon. Si vous avez de l’argent à l’instar des hommes d’affaires connu comme Dangote il faut le mettre au service de votre pays. Donc intellectuelle ou analphabète, si tu es s togolais et que tu as plein sur ton compte, viens pose des actes concrets pour le Togo et le peuple va te soutenir. Voilà le changement que moi je veux pour le Togo.

Propos recueillis par Warhyss dT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *