SAVANE : GOUVERNANCE LOCALE: LES FEMMES DU PARTI UNIR DES SAVANES RENFORCENT LEURS CAPACITES

Dapaong, – Le parti politique Union pour la République (UNIR), a organisé du 31 mai au 1e juin à Dapaong, un atelier de formation et de renforcement de capacités de ses militantes de la région des

Savanes sur le leadership communicationnel et la gouvernance locale.

Cet atelier parrainé par le président national de l’UNIR, Faure Gnassingbé, a regroupé plus d’une trentaine de femmes actrices et leaders politiques venues des cantons et des chefs-lieux des préfectures de la région des Savanes.

Axée sous le thème: « Renforcement des capacités des femmes du parti UNIR en leadership politique pour une meilleure participation au développement de la nation », cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la décentralisation en cours au Togo, qui sera matérialisé par des élections locales.

Il s’agit à travers cette session de mobiliser ces femmes à se présenter massivement aux élections locales pour participer activement au développement de leur localité respective.

Plusieurs communications ont meublé cette formation, entre autres, le leadership et la gestion des équipes; le diagnostic communicationnel; les clés à une communication captive ; la gestion des débats et la préparation de communications politiques.

Les participantes ont été également outillées sur les thématiques comme la gouvernance locale et citoyenneté ; la gestion d’un conseil municipal: L’équipe et ressources ainsi que la procédure parlementaire : méthode de gestion des grands groupes.

La 2 eme vice-présidente de l’Assemblée nationale, Ibrahima Mémounatou, a souligné que cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord politique globale (APG) de 2006 et du code électoral de 2013 qui fait également obligation à tous les partis politiques de présenter des listes paritaires aux prochaines élections. Pour elle, il s’agit de saisir l’opportunité qu’a donnée le chef de l’Etat, président du parti qui ne cesse de faire la promotion de la femme au Togo.

« La femme togolaise représente 52% de la population alors s’il faut gérer le pays sans cette couche cela signifie que toutes les initiatives sont vouées à l’échec. C’est pour cette raison que j’encourage les participantes à manifester leur engagement aux côtés du président en se présentant aux élections locales prochaines », a-t-elle déclaré.

Tout en remerciant les femmes leaders des Savanes pour les efforts abattus quotidiennement, Mme Ibrahima a exhorté les participantes à relayer l’information auprès des autres pour qu’elles se mobilisent massivement le moment venu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *