Saint Addy, Directeur de SAINT ADDY COMPANY

« Le souci de contribuer à faire consommer togolais »

Neveu du célébrissime plasticien togolais Paul Ahyi, Saint Addy s’est en toute logique  lancé dans le domaine artistique, et plus précisément dans la sérigraphie urbaine avec sa marque, éponyme, de streetwear. Découvrez-le (ou redécouvrez-le) à travers cet entretien qu’il nous a accordé.

Lomebougeinfo : Présentation de la  Marque « saint addy»

Saint Addy : SAINT ADDY est le nom d’une marque de vêtements, plus axée sur la Streetwear. C’est aussi, par ricochet, devenu mon pseudonyme.

Parlez-nous de votre parcours scolaire ?

De mon vrai nom Ahyee A. Jean-Pierre, je suis l’aîné d’une famille de trois enfants, né d’une mère commerçante et d’un père plasticien décorateur. J’ai fait le cours primaire chez les sœurs catholique de Nde  (Notre Dame de l’Église, ndlr), suivi de mesétudes secondaires, lesquelles ont été sanctionnées par un bac G2 en 2008.

Votre formation en alternance a-t-elle changé votre vision du métier ?

Je me suis formé sur le tas. Déjà que je suis issu d’une famille où l’art est inné ; mon papa d’une part et de l’autre mon oncle feu Paul Ahyi (célébrissime plasticien togolais, ndlr). Mon vécu m’inspire à créer dans ce domaine, et mes exercices de tous les jours ont aussi eu a contribuer à cette formation sur le tas. Voyez-vous, c’est après mon bac et deux ans sur le campus de Lomé que je me suis lancé dans le streetwear, car je m’y sens a l’aise. Puis il y a le souci de contribuer à faire consommer togolais et la passion du métier

Quelles sont les qualités requises pour réussir dans le streetwear ?

Les qualités sont liées à l’étude, à l’observation, à l’idée de créer, de s’inspirer et d’accepter les critiques.

Quelle est votre journée type ?

Journée type, je dirai que tous les jours de ma vie ont leur particularité, car chaque jour, j’apprends, je découvre et réalise un nouveau truc. Je parlerai plutôt de jours-clés, entre autres, le jour où j’ai ouvert la première boutique de streetwear au Togo, puis celui de la naissance de ma fille. Et je suis sûr que le meilleur reste à venir.

Quelles sont vos perspectives d’avenir ?

Dans l’avenir, créer une école de mode streetwear, initier former les enfants de la rue, faire connaître les talents togolais en streetwear à  l’international et bien d’autres. Comme c’est en 2008 que j’ai démarré, je suis en train de préparer mes 10 ans de carrière l’année prochaine. Durant ces années d’activités, j’ai participé à plusieurs et grand évènement de mode ici et à l’international. Cela mérite d’être célébré.

 Mot de fin et à l endroit des tes clients.

Merci a la plateforme qui m’a reçu, à  tous les fans et je leur promets encore du meilleur très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *