Résultat du sondage Afrobarometre

RESULTATS DU SONDAGE AFROBAROMETRE

Le Centre de Recherche et de Sondage d’Opinion (CROP) dont la mission est de contribuer à l’élaboration des politiques publiques du continent africain par la provision d’informations et de formations de qualité, a présenté les résultats de l’enquête nationale Afrobaromètre au Togo, le mardi 20 janvier à Lomé.
Ce sondage d’opinion s’inscrit dans la 1ere dissémination des données de la série 6 des enquêtes Afrobaromètre. Un échantillon représentatif de 1200 à 2400 répondants à l’échelle nationale a participé à cette enquête.
Les résultats ont été présentés par l’administrateur résident, chargé des affaires publiques Ezéchiel Djallo et le chargé de la recherche, Hervé Akinocho. Ceux-ci ont indiqué que « près de six Togolais sur 10 trouvent que la situation économique du pays (57%) et leurs conditions de vie (59%) son mauvaises ». Ces chiffres sont en baisse par à rapport à ceux de 2012 où ils étaient de 70 %.
Le sondage précise également que six Togolais sur 10 (62%), estiment que les conditions économiques du pays s’amélioreront dans les 12 mois avenir contre 52% qui s’exprimaient en 2012. En considérant le passé, 42% des Togolais pensent que la situation économique actuelle du passé est pire que celle d’il y a 12 mois. Ce chiffre est en baisse par rapport aux 49 % de 2012.
Selon l’enquête, « le manque d’accès aux besoins de base tels que la nourriture, la santé et l’eau restent un challenge quotidienne des Togolais ».
La plus récente enquête Afrobaromètre relève que les problèmes de santé sont la première priorité des Togolais suivi du chômage. Les infrastructures routières passent de la 1ere place en 2012 à la 4e , tandis qu’à l’inverse la santé passe du 3e rang au 1er.
L’étude précise qu’en dehors des problèmes de santé et de l’éducation, les priorités diffèrent selon le milieu de résidence. Si les problèmes de santé et d’éducation sont communs aux villes et aux campagnes, ceux d’eau, d’infrastructures routières et d’électricité sont importants dans les campagnes, tandis que les problèmes de chômage, de salaires et revenus ainsi que de gestion économique sont plutôt
ressentis dans les villes.
Ces différents résultats traduisent les difficultés d’accès aux services de santé dues aux grèves qui ont touché ce secteur depuis 2013.
Un autre sondage relatif à l’opinion des Togolais sur la classe politique révèle « plus de deux tiers des Togolais disent que les dirigeants des partis politiques sont plus soucieux de faire avancer leurs propres ambitions politiques que l’intérêt du peuple ». Cette opinion bien que variable suivant le milieu de résidence reste majoritaire dans toutes les couches.
Selon la même enquête, « près de six Togolais sur 10 trouvent que la manière dont les élections se déroulent au Togo n’assure ni que les députés reflètent les vues des électeurs ni qu’ils peuvent révoquer un dirigeant qui ne comble pas leurs attentes ».
Afrobaromètre est un réseau de recherche. Il mène des enquêtes d’opinion publique sur la démocratie, la gouvernance, les conditions économiques et d’autres questions connexes dans 30 pays en Afrique. Cinq séries d’enquêtes de la série 6 sont actuellement en cours (2014-2015).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *