Primature : plusieurs personnalités reçues par le Premier ministre

Le Premier ministre, Victoire Tomégah – Dogbé a reçu en audience, le vendredi 1er octobre à Lomé, le nouvel administrateur de l’Organisation  Internationale de la Francophonie (OIF), Geoffroi Montpetit ; le Président Directeur Général (PDG) de la société Shelter Afrique, Andrew Chimphondah et la directrice du développement Afrique à l’Université  » Sciences PO Executive Education  » de Paris, Mme Muriel Dubois.

À l’issue de son entrevue avec la cheffe du gouvernement, l’administrateur de l’OIF a indiqué avoir essentiellement discuté avec Mme Tomégah – Dogbé de la coopération entre son institution et le Togo. Selon M. Montpetit, l’OIF entend appuyer davantage le Togo, rappelant que le Togo est un pays fondateur de l’OIF. A propos de la feuille de route gouvernementale, il a relevé son importance, non seulement pour les Togolais, mais aussi pour l’OIF, tout en saluant les efforts du pays, en matière de développement.

Quant au PDG de Shelter Afrique, il a dit avoir discuté avec le Premier ministre du partenariat existant entre le Togo et sa société, en vue de la réalisation du programme de logement. Pour M. Chimphondah, la société qu’il dirige compte 44 États membres et le Togo figure parmi les 5 pays à être à jour en matière de cotisation.

La directrice du développement Afrique de l’Université  » Sciences PO Executive  Education  » a, pour sa part, confié avoir présenté à Mme le Premier ministre tous les programmes de formation que son université conçoit sur le continent africain, en matière de renforcement de capacités de hauts cadres de l’administration publique et ceux du secteur privé. À entendre Mme Dubois,  » Sciences PO Executive  Education  » travaille déjà avec plusieurs gouvernements africains et la formation porte sur la mise en œuvre des réformes, ainsi que sur la politique publique. Mme Dubois s’est montrée satisfaite de son entretien avec Mme Tomégah – Dogbé, ajoutant que cette dernière a eu l’occasion de lui parler des grands enjeux du gouvernement togolais. La directrice du développement a rassuré que la formation que donne son université contribuera, à coup sûr, à la réalisation du Plan National de Développement (PND) du Togo.

KYA