Résolution sur les faux médicaments et les produits médicaux falsifiés par les Chefs d’Etats

Nous, Chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage, réunis les 29 et

30 novembre 2014 à Dakar, au Sénégal, à l’occasion du XVe Sommet de la Francophonie,

Rappelant  notre  Résolution  contre  les  faux  médicaments  et  les  produits  médicaux falsifiés,  adoptée lors du Sommet de Montreux, en 2010, et les engagements pris dans ce cadre, à la  suite de l’Appel de Cotonou contre les faux médicaments, du 12 octobre 2009 ;

Constatant que la contrefaçon des produits médicaux continue à menacer gravement la santé publique ; Considérant que pour lutter de manière efficace contre la menace mondiale que constitue la  contrefaçon  des  produits  médicaux,  la  coopération  internationale  et  la coordination  entre  toutes les autorités nationales, régionales et internationales concernées doivent s’intensifier ;  Considérant  également  notre  engagement  pris  à  Montreux  de demander  aux  instances  internationales de continuer à soutenir la mise en œuvre d’actions concertées plurisectorielles  aux niveaux national, régional et international ; Saluons, à cet égard, l’adoption par le Conseil de l’Europe, le 28 octobre 2011 à Moscou, de  la Convention sur la contrefaçon des produits médicaux et les infractions similaires menaçant la santé publique ; Soutenons les objectifs visés par cette convention, à savoir, prévenir et combattre les menaces qui  pèsent  sur la  santé  publique  en  incriminant  certains  actes,  en  protégeant  les  droits des  victimes  des  infractions  établies  conformément  à  ladite  convention  et  en  promouvant la coopération régionale et internationale ; Réaffirmons le rôle fondamental que joue l’Organisation mondiale de la santé pour veiller à ce que l’innocuité, la qualité et l’efficacité des produits médicaux soient assurées ; Sommes déterminés à poursuivre et à renforcer notre mobilisation pour faire de la lutte contre les faux médicaments et les produits médicaux falsifiés une priorité mondiale, et développer  des  politiques  visant  à  assurer  la  disponibilité  de médicaments  et  de  produits  médicaux  de qualité,  sûrs,  efficaces  et  d’un  prix  abordable pour  les  populations  les  plus  démunies,  en  particulier dans les pays en développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *