OPERATION DE MAINTIEN DE LA PAIX: UNE JOURNEE D’INFORMATION SUR LA PARTICIPATION DES FAT

 

Les Forces Armées Togolaises (FAT) ont organisé une journée d’information sur la participation des militaires, gendarmes et policiers togolais aux Opérations de maintien de la paix (OMP), le vendredi 7 septembre à Lomé.

Elle a connu la participation de directeurs de cabinet et secrétaires généraux des départements ministériels, de personnels des ministères, de préfets, des autorités traditionnelles et des journalistes.

Cette initiative de l’Etat togolais vise à œuvrer à l’éradication des guerres et menaces de guerre en vue du triomphe de la paix et de la sécurité, partout dans le monde.

Elle a pour but de montrer l’engagement du Togo, dans les relations internationales, à rester solidaire avec le reste du monde, dans la recherche des solutions aux défis auxquels l’humanité fait face en matière sécuritaire et de maintien de la paix.

Il a été marqué par une visite, au centre d’entrainement des Opérations de Maintien de la Paix (OMP), guidée par le Lieutenant-Colonel, Djondo Kossi Anani, responsable de la logistique pour les missions déployées aux OMP. Plusieurs simulations ont été faites pour éclairer l’opinion sur les prestations dans les missions de paix, et les mécanismes qui leur permettent de répondre avec promptitude et professionnalisme aux sollicitations des instances internationales mandatrices dont les Nations Unies, l’Union Africaine et la CEDEAO.

Les participants se sont rendus à l’entrepôt des matériels d’appuis aux opérations des unités togolaises en faveur de la paix dans les pays menacés tels que la Somalie, le Mali et le Soudan. Il s’agit des magasins contenant des pièces de rechange, des pneus, des véhicules de diverses catégories, des consommables, des biens de première nécessité, des matériels et nécessaires de cuisine, et des objets de manutention.

Selon le chef d’état-major, général de divisions, Abalo Kadandah, la participation des forces armées togolaises dans l’ordre de plus de 2000 femmes et hommes aux OMP est vieille de plus de 40 ans. « Dans un monde où la multiplicité des acteurs non étatiques et la prolifération des technologies nouvelles de l’information contestent la notion de frontière, compriment le temps et raccourcissent les distances, nous devons tout faire pour contrer les menaces à la paix et à la stabilité à leur source, loin du territoire national, dans les espaces où elles naissent, et sur les chemins qu’elles peuvent emprunter pour nous atteindre », a dit le chef d’état-major. Pour lui, le souci de préserver un climat de paix et de sécurité dans le pays explique l’engagement du Togo en faveur de toutes les initiatives de paix et de sécurité internationales.

Pour atteindre cet objectif, a signifié le général, le chef des armées a doté l’armée de divers instruments, dont un centre d’entrainement dédié spécifiquement à la préparation des casques bleus togolais avant leur projection sur les théâtres d’opérations extérieures.

Le directeur de cabinet au ministère des Affaires sociales, Ferdinand Koffi Gani a fait une appréciation positive de cette œuvre du ministère de la défense. « Je ne savais pas que le Togo occupe la 16ème place parmi les pays modèles du maintien de la paix », a ajouté le directeur. Il a souhaité que l’initiative soit perpétuelle et qu’une journée porte ouverte soit créée pour que les Togolais puissent découvrir vraiment ce qui se fait.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *