Opération COCAIR VI Pour décourager les trafiquants des stupéfiants, Une formation ouverte à Lomé

Cette formation des agents douaniers et institutions intervenant dans la surveillance dont Lomé  abrite du 20 au 24 Novembre est placée sous le thème « la reconnaissance des produits stupéfiants, l’initiation à l’analyse de risque et au ciblage ainsi que l’utilisation de CENCOMM et de l’I-24/7″. Il s’agit pour cette rencontre de renforcement des capacités de ces acteurs afin sécuriser le continent africain en terme de lutte contre les stupéfiants et particulièrement celui de la Drogue.

 

En 2015, dans son rapport annuel, l’organe international de contrôle des stupéfiants  (OICS) indiquait  que non seulement l’Afrique est bel et bien une porte d’entrée, un couloir de transit pour les types de Drogue acheminées vers les autres continents États  unies Europe et Asie… mais aussi, serait une terre fertile pour la production de Marijuana spécialement.

De ce fait il est évident selon Essowavana Adoyi  commissaire des impôts représentant le commissaire de l’OTR à l’ouverture des travaux de rappeler que  la présente formation des formateurs est cruciale pour la Douane, la Police ainsi que toutes autres institutions intervenants dans la surveillance et la sécurisation des frontières maritimes, Terrestres et aérienne.

Cette rencontre de renforcement des capacités est organisée par l’OMD et a reçu l’appui financier de la commission Européenne.

 

Elle  s’inscrit dans le cadre de l’opération COCAIR VI qui regroupe 35 pays d’Afrique, Ainsi que des pays d’Amérique latine, Caraïbes  et Maghreb intervenants dans la lutte contre les stupéfiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *