Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé CANDIDAT DE L’UNIR A MIS LE CAP SUR LES PREFECTURES DE L’OGOU, DE KPENDJAL ET DE TONE

 Engagé  dans  la course pour le fauteuil présidentiel, le 22 février prochain, le candidat de l’Union pour la République (UNIR),  Faure  Essozimna  Gnassingbé  était  le dimanche 16 février à Atakpamé dans l’Ogou, à Mandouri dans le Kpendjal et à Dapaong dans le Tône, à la conquête des suffrages de l’électorat des trois localités.

Partout  où  il  est  passé,  M.  Gnassingbé  a promis la création des collèges universitaires dans les régions des Savanes, Centrale et Plateaux  ; le développement des infrastructures rurales, routière, énergétique  et  sanitaire  avec  la  construction  de l’autoroute Lomé-Cinkassé et la poursuite de la  Arrivée du candidat de l’UNIR à Dapaong prise en charge des femmes enceintes, des coûts de la césarienne, des personnes vivant avec le VIH/SIDA et des enfants de 0 à 5 ans.

Il a aussi insisté sur la couverture universelle de l’INAM, l’extension de school assur, la gratuité des frais d’inscription aux différents examens scolaires et la mise à la portée des populations de l’internet à haut débit.

Le candidat de l’UNIR a demandé à son auditoire de lui faire confiance en le plébiscitant le 22 février afin de lui permettre de réaliser le Plan national de développement (PND).

Le  candidat  Faure  a  également  invité  chacun  à  cultiver  l’esprit  de  paix,  de  dialogue  et  de compréhension mutuelle pour la bonne marche de la démocratie au Togo.  Il a réitéré sa volonté de voir le Togo évoluer dans la paix et plus jamais de violence liée aux élections. Pour l’orateur, le pays a besoin de paix et seules les élections libres, transparentes et crédibles peuvent départager les protagonistes de la scène politique. Il a invité  chacun à la vigilance face aux menaces djihadistes dans les pays voisins car, at-il affirmé, le Togo est un petit pays qui a besoin de tranquillité, invitant les populations de l’Ogou et de Kpendjal à être unies et solidaires derrière lui pour relever les défis.

Pendant ce temps, les coordinateurs préfectoraux du Moyen-Mono dudit parti ont rencontré les populations de Katomé, Kpétchehoe, Tado et Tohoun auxquelles ils ont expliqué les procédures de vote, récompensé les meilleurs cyclistes et les meilleurs  artistes locaux de la musique du terroir.  Ils ont exhorté les populations à voter leur candidat pour lui donner la possibilité de créer de l’emploi aux jeunes et de disposer des richesses pour les ménages.

SAS