M. TCHABANA ISMAEL PREND LES RÊNES DE L’ASSOCIATION« ASSOUFIYA ATTIDJANIYA »

M. Tchabana Ismaël a été élu président de l’association « Assoufiya Attidjaniya » à l’issue de l’assemblée générale ordinaire et élective tenue le samedi 30 janvier à Lomé.

M. Tchabana est à la tête d’un nouveau bureau exécutif composé de 14 membres. Ce bureau, élu pour un mandat de 5 ans, renouvelable une seule fois, aura pour missions, entre autres,
de proposer de nouvelles orientations et actions visant l’atteinte des objectifs de l’association. Il
devra aussi gérer les biens de l’organisation et assurer un bon fonctionnement des opérations
bancaires et financières.
Outre l’élection d’un nouveau bureau exécutif, cette assemblée générale a permis aux
participants d’évaluer les activités des cinq années écoulées. Il ressort que l’association a mené des actions dans le cadre de la promotion de la fraternité et du vivre ensemble entre les membres. Elle a
également mis en œuvre un projet de construction d’un complexe scolaire islamique d’un coût total
de 134.687.145FCFA. Le bureau sortant a saisi cette occasion pour présenter à l’assemblée
l’évolution de ce projet.
Les travaux de ces assises ont été couplés d’une sensibilisation sur le thème « Le soufisme
(en arabe « Tassawuf ») et la tolérance ». Cette sensibilisation a été faite par plusieurs imams,
membres de ladite association. Selon les orateurs, « le soufisme est une démarche spirituelle
considérée comme ésotérique au sein de l’Islam ». « Il est une voie d’élevage spirituelle par le biais
d’une initiation qui par extension désigne les confréries rassemblant les fidèles autour d’une figure
sainte », ont-ils expliqué. A leur dire, le musulman « soufi » est un fidèle croyant qui a un esprit
ouvert. « Il dispose d’un éventail de connaissances qui lui permet de comprendre le monde dans
lequel il joue un rôle fonctionnel dans son interaction avec ses semblables. C’est un citoyen éprit
de paix et de tolérance, respectueux des valeurs de la République », ont précisé les imams.
Pour le vice-président de l’Union musulmane du Togo (UMT), Ayelara Karim, l’Islam est
une religion de paix. C’est pourquoi, selon lui, le musulman doit être un ardent artisan de la paix et
de la tolérance. Il a rappelé que lorsque le prophète Mahomet fut interrogé sur celui qui était un
musulman, il a répondu : « le musulman c’est celui qui préserve la paix des humains par sa main et
sa langue ».
Selon M. Ayelara, le thème choisi est révélateur des enjeux de l’heure, notamment le
fanatisme religieux dont est victime l’Islam et la simplicité par laquelle des doctrines sont aptes à
rejeter d’autres qui ne regardent pas dans la même direction qu’elles. « De telles initiatives sont
vivement souhaitées pour le bien des musulmans en tant que communauté croyante et aussi en tant
que des citoyens qui vivent avec d’autres citoyens croyants et non croyants », a-t-il ajouté.
Le président élu a remercié l’assemblée pour la confiance placée en lui. M. Tchabana a
promis travailler avec les autres membres pour la poursuite des actions du bureau sortant. Il a invité
les bonnes volontés à soutenir le projet de construction du complexe scolaire islamique en cours
pour son aboutissement heureux. ATOP/OAF/AR