LUTTE CONTRE L’EROSION COTIERE: DES PREFETS ET ELUS LOCAUX SENSIBILISES SUR LE PROJET WACA RES IP

Un atelier d’information et de sensibilisation des préfets et élus locaux sur le Projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest (WACA Res IP) s’est tenu le mardi 22 dernier à Aného. Organisé par le ministère de l’Environnement et des Ressources forestières, cette rencontre a permis d’échanger avec ces acteurs sur le projet WACA Res IP en vue de susciter leur implication effective dans sa mise en œuvre et sa réussite. Il s’agit de les amener à avoir la même compréhension et une vision du projet en vue de contribuer pour sa concrétisation WACA Res IP est un projet régional qui vise à renforcer la résilience des communautés et des zones cibles dans la zone côtière à travers la promotion de diverses mesures de lutte contre l’érosion côtière. Ces mesures sont, entre autres, la fixation des dunes, la restauration des zones humides et de mangroves, le rechargement des plages, et la construction d’ouvrages de protection et de digues. Au Togo, le projet WACA Res IP couvre la région Maritime et la préfecture de Haho (Plateaux) dont les bénéficiaires directs sont les pêcheurs, aquaculteurs, mareyeurs, maraîchers, agriculteurs, reboiseurs, pépiniéristes, ménages dont les moyens de subsistance sont menacés par les effets des changements climatiques. Il comprend plusieurs composantes portant, entre autres, sur le renforcement de l’intégration régionale, des politiques et institutions nationales, les investissements physiques et sociaux nationaux, la coordination nationale et la composante de contingences. Au cours des travaux, les participants ont été renseignés sur le projet, ses grands domaines d’intervention et son état d’avancement. Ils ont également été informés des perspectives du projet. Ouvrant les travaux, le directeur de cabinet du ministère en charge de l’Environnement, Kudadze Kodzo a fait savoir que WACA Res IP est un projet à deux grands volets, citant le volet protection côtière et le volet du sous-projet communautaire-activités génératrices de revenu pour répondre aux besoins de la population. Il a relevé l’importance que le gouvernement et le chef de l’Etat Faure Gnassingbé accordent à ce projet et insisté sur la responsabilité des préfets et des élus locaux pour sa réussite. « Votre responsabilité est réelle et grande. Vous faites déjà assez à travers votre participation active et vos contributions fructueuses. Cela me donne l’assurance que vous ne baisserez pas les bras malgré les difficultés liées à la pandémie de la COVID-19», a-t-il indiqué. Le préfet des Lacs, Daté Bénissan-Tétévi a exprimé sa gratitude au gouvernement pour ses efforts en vue de l’amélioration des conditions de vie des populations. Il a affirmé que l’érosion côtière et le changement climatique constituent des menaces réelles pour les populations du littoral. DK/FD