L’OOAS TIENT A LOME LA REUNION DU COMITE DES PROGRAMMES 2018

 

L’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS) tient du 25 au 27 septembre à Lomé, la réunion du comité des programmes 2018 dans le souci d’examiner et de valider les propositions d’activités.
Cette réunion, instituée par le Protocole de création de l’OOAS est un évènement majeur dans le cycle annuel de planification de l’Organisation. Selon l’OOAS, elle offre l’occasion de passer en revue le contexte et les réalisations à mi-parcours de l’année budgétaire en cours et de débattre des actions prioritaires pour le prochain exercice budgétaire.

Au cours des travaux, les participants des 15 pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) vont passer en revue l’état de mise en œuvre des recommandations du comité des programmes 2017, l’état d’exécution du programme d’activités et du budget 2017 de l’OOAS suivi d’échanges en plénière avant de suivre la présentation d’ensemble du budget-programme 2018 de l’OOAS.
Ils suivront également une présentation des programmes prioritaires, du projet de budget 2018 et adopteront le rapport du comité des programmes.
Le directeur général de l’OOAS, Dr. Xavier Crespin a indiqué que dans le cadre de la mise en œuvre de son mandat, l’OOAS élabore régulièrement un Plan stratégique quinquennal dont l’actuel couvre la période 2016-2020. Il a relevé que ce cadre stratégique comporte treize Programmes prioritaires et vise à réduire la morbidité et la mortalité associées aux principaux problèmes de santé de la région, à promouvoir la mobilisation des ressources et le partenariat stratégique en matière de santé et à renforcer les capacités institutionnelles de l’OOAS.
Dr Crespin a relevé que les autres traits caractéristiques du contexte dans lequel se tient cette réunion du Comité des Programmes portent sur les ressources mises à la disposition de l’OOAS pour l’exécution du budget-Programme 2017. A ce propos, au 31 août 2017, l’Institution n’a reçu que 39% des ressources attendues du prélèvement communautaire.
Concernant les concours extérieurs, il a affirmé qu’outre les projets déjà en exécution, l’année 2017 a vu le démarrage du Projet REDISSE sur financement de la Banque Mondiale, des Projets Démographie et Santé et RIPOST sur financement de l’Agence Française de Développement (AFD) et du WAHIT sur financement de l’USAID.
S’agissant du projet du Budget- Programme 2018 soumis à examen et validation technique, le directeur général de l’OOAS a souligné qu’il porte sur la troisième année de la mise en œuvre du Plan Stratégique 2016-2020 et est élaboré sur la base de la circulaire budgétaire de la CEDEAO, des orientations des différentes instances délibérantes et des résultats obtenus au cours des deux précédentes années.
« Les domaines prioritaires sont la lutte contre les épidémies, la lutte contre les maladies non transmissibles, la vaccination, la réforme hospitalière et le renforcement des capacités des ressources humaines. En termes de financement, c’est 16% qui est attendu du prélèvement communautaire contre 84% des partenaires extérieurs »,
a-t-il poursuivi.
Dr Crespin attend de cette réunion un examen minutieux des différentes propositions d’activités pour s’assurer de leur pertinence par rapport aux besoins et priorités des pays membres.
Le représentant du ministre togolais de la Santé et de la Protection sociale, Pr Ekouevi Koumavi a souligné que le Togo, à l’instar des autres pays de la CEDEAO, est confrontée à de nombreux maladies et problèmes de santé publique. « Pour relever le défi de la lutte contre ces principales maladies, les pays doivent disposer de façon concertée d’un plan d’actions avec des priorités et objectifs réalistes », a confié Pr Ekouevi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *