L’OOAS a tenu sa revue annuelle à Lomé.

 

La capitale togolaise a abrité du 26 au 28 février dernier la troisième revue annuelle des réalisations de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS). L’objectif, c’est de faire le bilan de ses activités, mais aussi revoir les actions en cours afin de redynamiser ses projets financés par la Banque mondiale.

Pendant trois (3) jours, la rencontre a rassemblé des directeurs techniques des différentes directions et des professionnels impliqués dans la mise en œuvre des  Projets Paludisme et Maladies Tropicales Négligées (P/MTN), Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD), Renforcement des Systèmes de Surveillance de la Maladie (REDISSE), le Projet Ouest Africain d’Harmonisation et de Réglementation Pharmaceutique (WA-MRH), le personnel de l’Unité Gestion des Projets (UGP), des chargés du projet et des Spécialistes à la Banque mondiale  entre autres.

La rencontre, selon Satnley Okolo DG de l’OOAS, a pour objectif d’apprécier le niveau de mise en œuvre du portefeuille des projets de l’organisation, identifier les goulots d’étranglement et faire des recommandations pour une meilleure mise œuvre desdits projets.

Présent à ce rendez-vous, Madame Midamegbé Akakpo, représentante du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique n’a pas tari de reconnaissance à l’endroit de la Banque mondiale pour son accompagnement.

« En ce jour, plusieurs projets sont en cours de mise en œuvre par l’OOAS avec l’appui financier de la Banque mondiale », a-t-elle martelé. « C’est le lieu », a-t-elle précisé, « de présenter nos sincères remerciements à la Banque mondiale qui non seulement appuie les projets régionaux mais des projets dans les pays ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *