Les réformes dans le secteur de l’électricité au menu des échanges entre la CEET et la presse

 

Lomé a accueilli le vendredi 16 mars 2018 une rencontre d’échange entre la Compagnie Energie Électrique du Togo (CEET) et la presse basée sur les indicateurs du Doing Business relatifs au secteur de l’électricité au Togo.

Lors de cette rencontre, l’opportunité a été offerte au Directeur général de la société de partager avec les professionnels de médias les normes applicables aux dispositions du règlement technique de distribution de l’énergie électrique (RTD) et du contrat de performance 2016-2020 au Togo.

L’entretien sur l’amélioration du climat des affaires au Togo à tout de même au cœur des échanges.  Pour le bonheur des togolais, selon  le Directeur général de la CEET, Mawussi   Katatsi, le gouvernement a opéré au cours de ces dernières années beaucoup de réformes dans le secteur de l’électricité.

Il souligne qu’ : « ils avaient eu à échanger tout de récemment avec un segment de la clientèle précisément, les clients industriels et les clients institutionnels dans le cadre des différents réformes intervenus dans le secteur de l’électricité.

La part de contribution de la CEET  vis à vis de  l’amélioration du climat des affaires et l’amélioration des prestations auprès de la population togolais ont été entretenu »

Afin de mieux satisfaire ses clients en termes de réformes la CEET a introduit  plusieurs innovations.

« Une mesure  pour améliorer notre score a été prise. Un guichet unique pour les industriels notamment pour ceux qui veulent se connecter au réseau pour faciliter l’accès à l’énergie à un temps record.

Réduction de 30% du coût de raccordement pour encourager les promoteurs et investisseurs qui souhaiteraient s’installer dans notre territoire. Cette réduction a été assortie afin de permettre à l’utilisateur d’étaler le paiement sur 6 mois » à t il martelé.

Rappelons que la CEET a reçu un financement pour réaliser deux grands  projets  en faveur de sa clientèle sur toute l’étendue du territoire.

Le premier projet porte  sur  les réformes et les investissements dans le secteur de l’énergie au Togo. Financé  à hauteur de 19 milliards de FCFA, ce projet vise à réhabiliter et autonomiste le réseau électrique au Togo.

Quant au second financé par   l’Agence Française du Développement en cofinancement avec l’Union Européenne, porte sur la transformation des réseaux sur la ville de Lomé et permettra d’identifier le réseau dans le grand Lomé.

Alfred Nadjere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *