Les Habitants des Villes Africaines Bénéficient de Meilleurs Résultats Socio-Economiques et de Meilleurs Niveaux de Vie, Selon un Nouveau Rapport

Spread the love

Selon un nouveau rapport, l’urbanisation en Afrique contribue à de meilleurs résultats économiques et à des niveaux de vie plus élevés, les villes affichant des performances nettement supérieures aux moyennes nationales pour la plupart des indicateurs socio-économiques, la part des emplois qualifiés, les salaires, l’éducation et l’accès aux services et aux infrastructures.

Télécharger le document (EN) : https://bit.ly/3MPP7N7
Télécharger le document (FR) : https://bit.ly/38Messy

Produit par le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO/OCDE), en partenariat avec la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et la Banque africaine de développement (BAD), le rapport Dynamiques de l’urbanisation africaine 2022 (https://bit.ly/3KESnJD), Le rayonnement économique des villes africaines (disponible en anglais) analyse les données de quatre millions d’individus et d’entreprises dans 2 600 villes de 34 pays africains. Le rapport offre l’évaluation la plus complète de l’influence des villes africaines sur les résultats sociaux et économiques.

Lors du lancement virtuel, le Dr Ibrahim Assane Mayaki, Président honoraire du CSAO et Secrétaire exécutif de l’Agence de développement de l’Union africaine (AUDA-NEPAD), a déclaré : « Les villes africaines […] ont maintenu leurs performances économiques malgré une croissance de 500 millions de personnes au cours des 30 dernières années, offrant à plusieurs centaines de millions de personnes de meilleurs emplois et un meilleur accès aux services et aux infrastructures. Ceci dans un contexte de soutien et d’investissement publics très limités est probablement l’une des réalisations les plus sous-estimées des villes africaines. »

Dans son allocution de bienvenue, Edlam Yemeru, Directrice par intérim de la Division de l’égalité des sexes, de la pauvreté et des politiques sociales de la CEA, a déclaré : « L’urbanisation de l’Afrique change la donne. Ce changement n’est pas seulement démographique, mais il modifie aussi considérablement les résultats économiques et sociaux. Les villes doivent donc être placées au cœur de l’élaboration des politiques économiques nationales. »

Messages principaux :

– L’urbanisation stimule la croissance du PIB. Environ 30 % de la croissance du PIB par habitant en Afrique au cours des 20 dernières années est due à l’urbanisation et aux économies d’agglomération générées.

– L’urbanisation est le moteur de la transformation économique. Les travailleurs qualifiés représentent près de 36 % du total des travailleurs dans les zones urbaines, alors que dans les zones rurales, ils représentent un peu moins de 15 % de la main-d’œuvre.

– L’urbanisation améliore l’accès aux services financiers. Environ 49 % des ménages urbains ont un compte bancaire, contre seulement 17 % des ménages ruraux.

– L’urbanisation augmente le niveau d’éducation. Le citadin moyen bénéficie de 8,6 années d’éducation formelle, alors que son homologue rural est scolarisé pendant deux fois moins d’années.

Digiqole ad
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp