LE TOGO LANCE L’INITIATIVE COMPETENCE POUR L’AFRIQUE

.

Le ministre de l’Enseignement technique, de la Formation et de l’Insertion professionnelles, Taïrou Bagbiégue a lancé, le jeudi 28 mars à Lomé, l’Initiative compétence pour l’Afrique (SIFA), un projet de la Commission de l’union africaine (CUA) qui œuvre au renforcement des perspectives d’emploi des jeunes, des femmes et des personnes vulnérables en Afrique. La SIFA est mise en œuvre par l’Agence de planification et de coordination du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) sur financement de l’Allemagne à Le ministre lançant la SIFA travers la Banque allemande de développement, KfW. SIFA contribue à la réalisation de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine qui appelle à un changement de paradigme pour transformer le système de l’éducation et de la formation en un système capable de répondre aux besoins en connaissances, compétences, aptitudes, recherches, innovation et créativité propices à un avenir prospère. Pour libérer le potentiel de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP), l’Union africaine a développé une « Stratégie continentale pour l’EFTP » qui fournit un cadre global pour le développement des compétences et l’emploi des jeunes. Le représentant de la Banque allemande de développement KfW, Armel Vido, a annoncé le lancement d’un appel à propositions permettant le financement de grands projets d’investissement dans le cadre de la formation professionnelle et le développement des compétences, projets soumis par les institution/autorités de formation togolaises, en partenariat avec le secteur privé. Il s’agit du guichet 1 du Mécanisme de financement de l’Initiative Compétences pour l’Afrique (SIFA-Skills Initiative for Africa). Les projets sélectionnés dans ce guichet de financement recevront une 2 subvention pouvant aller jusqu’à 3 millions d’euro, soit environ 2 milliards de FCFA. Les soumissionnaires gagnants devront apporter une contrepartie de 10% du coût total du projet. La cérémonie de lancement a été également l’occasion pour les organisateurs de faire une présentation générale du mécanisme de financement de l’initiative ainsi qu’une démonstration de l’utilisation de l’outil de soumission électronique. Le Mécanisme de financement pour le développement des compétences a été établi dans le cadre de SIFA. Le mécanisme de financement SIFA est actuellement mis en œuvre par l’AUDA/NEPAD, sur financement du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement à travers la KfW. Le mécanisme de financement SIFA est conçu pour répondre de manière cohérente aux défis communs du développement des compétences, en formalisant et/ou en diffusant ainsi l’emploi et l’esprit d’entreprise des jeunes, des femmes et des groupes vulnérables. Actuellement, les pays participants au Mécanisme Les participants à la cérémonie de lancement de financement SIFA sont l’Afrique du Sud, le Cameroun, l’Ethiopie, le Ghana, le Kenya, le Nigeria, le Togo et la Tunisie. Le ministre Taïrou a relevé que le Togo est résolument engagé dans la mise en œuvre du point 4 des objectifs de développement durable (ODD4) qui vise à « assurer une éducation inclusive, équitable, de qualité et à promouvoir des possibilités d’apprentissage pour tous ». Il a précisé que l’UA a initié SIFA pour encourager les jeunes à titre individuel ou organisé à se prendre en charge au lieu de risquer leur vie dans les aventures incertaines à la recherche du hypothétique bien-être hors de leur continent. Pour l’ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Togo, Christoph Sander, le développement économique durable, la formation professionnelle et l’emploi des jeunes est un des axes prioritaires de la coopération bilatérale. « Une enveloppe financière globale de 44,1 millions d’Euro, soit environ 28,9 milliards de FCFA ont été débloqués à cet effet » a poursuivi le diplomate allemand. Madame Fati N’Zi-Hassane, directrice/chargée du programme « Compétences et emploi pour la jeunesse » de l’Agence de planification et de coordination du NEPAD (Agence du NEPAD) a souligné que le mécanisme de financement est conçu pour répondre de manière cohérente aux défis communs du développement des compétences en Afrique en développant et en diffusant les meilleures pratiques locales et en soutenant des approches innovantes et durables, favorisant ainsi l’emploi et l’esprit d’entrepreneuriat des jeunes, des femmes et des populations vulnérables. « Pour le moment, les pays bénéficiant du mécanisme de financement SIFA sont l’Afrique du Sud, le Cameroun, l’Éthiopie, le Ghana, le Kenya, le Nigéria, le Togo et la Tunisie », a-t-elle conclu. La ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Mme Tchabinandi Kolani Yentcharé, ceux de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Pr Koffi Akpagana et de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique Noël Koutéra Bataka, ont assisté à la cérémonie de lancement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *