LE RAPPORT MONDIAL SUR LE DEVELOPPEMENT HUMAIN EDITION 2014 PRESENTE AU PUBLIC

Le Rapport sur le Développement Humain 2014 (RDH) a été présenté Ce mardi 9 décembre à Lomé.
Placé sous le thème « pérenniser le progrès humain : réduire les vulnérabilités et renforcer la résilience », le RDH indique que, les pays d’Afrique subsaharienne doivent intensifier leur lutte contre la pauvreté et empêcher que les crises ne compromettent les dernières avancées en matière de développement.
Ce document souligne également qu’entre 2000 et 2013, l’Afrique subsaharienne a connu le second taux le plus élevé de progression sur l’Indice de Développement Humain (IDH), qui combine les avancées dans les domaines du revenu, de la santé et de l’éducation. Près de 585 millions de personnes, soit l’équivalent de 72% de la population du continent, vivent en situation de pauvreté multidimensionnelle marquée par des carences cumulées en matière d’éducation, de santé et de niveau de vie ou risquent de retomber dans la pauvreté, a renchéri le rapport. Il encourage les pays concernés à adopter des politiques visant le plein emploi et à s’assurer que la croissance économique sera génératrice d’emplois, tout en portant une attention à leur qualité et sécurité.
Les auteurs du rapport invitent les pays à entamer une transition de l’agriculture vers l’industrie et les services, tout en soutenant des investissements aux infrastructures et à l’éducation.
Ils préconisent une meilleure coordination pour réduire les taux de vulnérabilité dont l’origine et la portée se font de plus en plus ressentir au niveau mondiale.

Ce document souligne également qu’entre 2000 et 2013, l’Afrique subsaharienne a connu le second taux le plus élevé de progression sur l’Indice de Développement Humain (IDH), qui combine les avancées dans les domaines du revenu, de la santé et de l’éducation. Près de 585 millions de personnes, soit l’équivalent de 72% de la population du continent, vivent en situation de pauvreté multidimensionnelle marquée par des carences cumulées en matière d’éducation, de santé et de niveau de vie ou risquent de retomber dans la pauvreté, a renchéri le rapport. Il encourage les
pays concernés à adopter des politiques visant le plein emploi et à s’assurer que la croissance économique sera génératrice d’emplois, tout en portant une attention à leur qualité et sécurité.
Les auteurs du rapport invitent les pays à entamer une transition de l’agriculture vers l’industrie et les services, tout en soutenant des investissements aux infrastructures et à l’éducation.
Ils préconisent une meilleure coordination pour réduire les taux de vulnérabilité dont
Le Togo, selon le texte est classée au 166e rang sur 187 pays, devant la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger et le Burkina-Faso. Son IDH est passé de 0,467 en 2011 à 0,470 en 2012 puis à 0,473 en 2014.
La cérémonie a été présidée par le ministre de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Mawussi Djossou Sémodji en présence de la Représentante du PNUD au Togo, Khardiata Lo N’diaye.
Le ministre Sémodji a exprimé la gratitude du gouvernement au Système des Nations Unies en particulier au PNUD pour les appuis technique et financier qu’ils apportent au Togo. La présentation de ce rapport, doit nous servir d’occasion, afin de réfléchir sur les questions de la réduction des vulnérabilités et de renforcement de la résilience au Togo, a-t-il ajouté.
Mme Khardiata Lo Ndiaye, s’est réjouie du fait que le gouvernement togolais et le PNUD aient retenu le développement humain durable comme un des deux programmes sur lesquels vont porter leur collaboration durant la période 2014-2018. Elle a formulé le vœu que les acteurs impliqués dans ce rapport prennent en compte les analyses et recommandations qui y figurent.
« L’Afrique connait des niveaux de croissance économique et de bien-être les plus élevés, mais l’insécurité, les catastrophes naturelles ou causées par l’Homme perdurent dans certaines régions du contient » a reconnu le directeur du bureau PNUD pour l’Afrique, Abdoulaye Mar Dieye.
Ce rapport est le 23eme d’une série de rapports mondiaux sur le développement humain dont le premier avait été publié en 1990

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *