LE CHEF DE L’ETAT HONORE LA MEMOIRE DES DISPARUS

Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a déposé le dimanche 24 janvier un gerbe de fleurs au mausolée de Kara, en mémoire des victimes de l’attentat de Sarakawa survenu le 24 janvier 1974. 

Le 47ème anniversaire de cette commémoration vise à honorer la mémoire des victimes de cet attentat tragique et inciter les Togolais à continuer la bataille pour leur libération économique.


Le  chef de l’Etat était entouré pour la circonstance de la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa  Djigbodi  Tségan, la  cheffe du

                                               gouvernement, Mme  Victoire  Tomégah-Dogbé

et de quelques membres du gouvernement ainsi que certaines autorités de la région.

Apres le dépôt de gerbes de fleurs, la sonnerie aux morts a retenti suivi du  recueillement.  L’assistance a ensuite  écouté  le message du chef de l’Etat d’alors, feu Gnassingbé Eyadéma sorti indemne de cet attentat et la déclaration du feu Gal Améyi Gabriel prononcée le 24 janvier 1989. 

Un 24 janvier 1974 !

Cet accident aérien était survenu le 24 janvier 1974 à proximité de la localité de Sara-kawa, au nord du Togo. Selon les témoignages, un « DC3 » effectuant la liaison entre les villes de Lomé et Pya,  transportant plusieurs personnalités politiques et militaires togolaises dont feu président de la république, Gnassingbé Eyadema s’est écrasé en pleine brousse à Sarakawa. Si le président était sorti indemne de l’accident, il n’en est pas de même de trois de ses généraux, du pilote de l’appareil, Jean Cattin, et de son copilote Bertrand Delaire.