Le Centre Autonome D’étude et de Renforcement des capacités pour le développement au Togo (CADERET) forme sur l’intermédiation financière au Togo.

 

 

Les professionnels du secteur financier, des délégués en provenance du secteur privé et des agents de l’État togolais se sont retrouvés ce mardi 28 Août 2018 à Lomé afin de mener des réflexions à des fins de solutions adéquates pour une meilleure mobilisation de l’épargne au Togo et dans l’espace communautaire UEMOA.

Regroupant les cadres du secteur financier, ce colloque qui est une initiative du Centre Autonome d’ Etude et de Renforcement des capacités pour le Développement au Togo (CADERT) est  axé sur << l’intermédiation financière au Togo>>.

Elle a permis d’identifier les freins et des solutions tout et de même que les leviers permettant aux intermédiaires financiers de jouer un rôle plus important dans le financement de l’économie.

Pour le gouvernement Togolais, entre 2016 et 2017 la part du crédit à l’économie a présenté une faiblesse quand bien même que le PIB en 2016 était passé de 31,4% à 35,7 % en 2017.

Selon junien Nez-Biyoghe Économiste au CADERET :<< ce colloque vise à mettre un certain nombre de ressources de financement à  portée du secteur privé afin d’assurer le financement du PND>>.

Quant à M. Essohanam Edjéou, Directeur de cabinet au ministère de la planification du développement :<< le Togo ambitionne de transformer structurellement son économie pour une croissance créatrice d’emploi, promotrice du secteur privé en vue de réduire durablement la pauvreté. Et cette ambition ne saurait être réalisée sans les secteurs financiers et bancaires>>.

Rappelons que ce colloque est une initiative du CADERET dans sa mission d’appui au gouvernement pour la mise en œuvre du plan National de Développement (PND) 2018 -2022.

@lf.nad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *