LE CAR prone  »Un changement de méthode » au sommet de l’Etat.

Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a animé une conférence de presse le mercredi 13 mai à Lomé, pour donner son appréciation sur le scrutin du 25 avril dernier et les leçons tirées pour l’avenir.

Dans  une  déclaration  liminaire  intitulée : « Il  est  temps  de  changer  de  méthode »,  le secrétaire national du CAR, le député Koffi Jean Kissi a indiqué que «  son parti constate que tout ce que les populations redoutaient, au cas où le scrutin viendrait à se tenir sans les réformes, a été confirmé à l’issue du processus électoral ». Le CAR relève notamment en ce sens qu’aucun des candidats à ce scrutin n’a pu recueillir 35% des voix du nombre des électeurs inscrits. Selon ce parti, ces deux constats prouvent que si l’opposition s’était soudée pour obtenir les deux tours, le scrutin aurait débouché sur l’alternance.

Le secrétaire national a dénoncé la prise en otage du pays par le parti au pouvoir UNIR et sa confiscation des richesses nationales. Il a également regretté l’existence des partis politiques de tendance marxiste qui recourent encore à l’intimidation et à la violence pour servir des contrevérités à la population.

Le président national du CAR, Me Paul Dodji Apévon a invité «  le gouvernement à faire appel à tous les partis politiques pour une concertation, en vue de procéder aux réformes et sortir le pays de toute crise socio-politique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *