Le 69ème anniversaire célébré sous le singe de la solidarité entre les peuples

L’apothéose des manifestations marquant le 69 ème anniversaire de l’entrée en vigueur de la charte des Nations Unies (NU), a été marqué par une réception le vendredi 24 octobre  dernier dans le jardin de l’hotel sarakawa.

Organisée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), les invités à cette soirée ont écouté le message du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, qui met en  exergue  les  maux  qui  minent  le  monde  actuel,  notamment  la pauvreté,  les  maladies pandémiques, le  terrorisme, la  discrimination,  les changements climatiques,  la traite  des  êtres humains, l’esclavage sexuel, ainsi que les mauvaises conditions de travail dans les usines, les champs et les mines. Ban Ki Moon appelle les Etats à un « Engagement nouveau » de tous les pays et invite les gouvernements et les particuliers à faire « Cause commune », pour mettre fin à ces atteintes à la dignité humaine, afin d’ouvrir la voie à un avenir meilleur à tous les peuples, surtout à ceux vulnérables et marginalisés.

Pour la représentante résidente du PNUD au Togo, Mme Khardiata Lo N’Diaye, cette journée offre l’occasion de saluer la contribution que son institution apporte à la paix et au progrès commun. Elle a ajouté qu’elle donne aussi l’opportunité de réfléchir à ce que les Nations Unies et ses partenaires peuvent faire pour concrétiser la vision commune d’un monde meilleur.

Le  ministre  chargé  de  la  Planification,  du  Développement  et  de  l’Aménagement  du

Territoire, représentant le chef de l’Etat, Mawussi Djossou Sémodji, a exprimé la gratitude du gouvernement et du peuple togolais pour l’appui financier et technique dans tous les secteurs

porteurs  de  développement  dont  le  Togo  n’a  cessé  de  bénéficier,  pour  la  réforme  de  son administration, en vue de la relance de son économie. Il a précisé que le gouvernement ne ménagera aucun effort, pour que les relations entre les Nations Unies et le Togo soient toujours meilleures, pour le bien-être des populations.

La réception s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, des ambassadeurs, des chefs de missions diplomatiques et consulaires, des représentants des organisations régionales et internationales, des chefs traditionnels, autorités politiques et religieuses et des responsables des organisations de la société civile et des médias.

La veille, une causerie publique sur la fièvre hémorragique à virus « Ebola » a été animée au centre d’information et de documentation sur les droits de l’Homme et la paix, à Sokodé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *