L’agence panafricaine de conseil en communication APO Group revient sur sa réponse à la COVID-19

PO Group a lancé son initiative de lutte contre le coronavirus en Afrique début avril 2020
JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 22 mars 2021/ — Un an après le début de la pandémie de COVID-19, APO Group (www.APO-opa.com), premier service panafricain de conseil en communication et diffusion de communiqués de presse, continue d’œuvrer sur plusieurs fronts à la fois pour lutter contre le virus.

En mars 2020, dans un moment de grande incertitude pour l’Afrique, Nicolas Pompigne-Mognard, Fondateur et président d’APO Group, et son équipe ont rapidement compris que les outils de relations publiques et le réseau médiatique de l’entreprise pourraient aider à communiquer des informations potentiellement vitales aux habitants à travers le continent.

APO Group a alors lancé son initiative de lutte contre le coronavirus pour l’Afrique (http://bit.ly/314mNAN) au début du mois d’avril, en mobilisant des ressources et en apportant son expertise afin de soutenir les gouvernements, institutions et organisations officielles dans la lutte contre la COVID-19. 

Cette initiative consistait avant tout à accorder aux gouvernements et aux organisations de santé qui opèrent en Afrique un accès pro bono au service de diffusion de communiqués de presse d’APO Group. À ce jour, plus de 11 000 communiqués de presse relatifs à la COVID-19 ont été diffusés, offrant aux pouvoirs publics une plus grande portée pour communiquer à la population des informations critiques sur la pandémie par le biais de sources médiatiques sûres et fiables.

Cette démarche authentiquement panafricaine a profité à de nombreux pays du continent. Depuis mars 2020, APO Group a diffusé gratuitement :722 communiqués de presse pour le gouvernement sud-africain192 pour le ministère de la Santé du Gabon127 pour le ministère de la Santé de l’Angola230 pour le ministère de la Santé de l’Ouganda190 pour le ministère de la Santé du Zimbabwe236 pour le ministère de la Santé de l’Égypte602 pour le ministère de la Santé du Kenya507 pour le Centre de contrôle des maladies du NigeriaAu cours de l’année passée, APO Group a également noué une relation de travail étroite avec trois organisations mondiales afin de répondre à l’épidémie de COVID-19 : l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Centre de contrôle et prévention des maladies en Afrique (Africa CDC) et l’UNESCO.

Un partenariat pro bono a été conclu avec le Bureau Régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Afrique. Dans le cadre de cette collaboration unique, APO Group a travaillé avec l’OMS en Afrique sur plusieurs initiatives, parmi lesquelles la coordination d’une série de conférences de presse en ligne (https://bit.ly/393qsTU) très médiatisées organisées toutes les deux semaines lors desquelles de hauts responsables ont pu échanger avec les médias et le public.

APO Group a conclu un accord pro bono similaire avec le Centre de contrôle et prévention des maladies en Afrique (Africa CDC) (https://bit.ly/3lyghvo), qui a eu pour effet d’augmenter fortement l’audience des points presse et permis de transmettre des informations vitales sur l’évolution de la pandémie.

APO Group a également apporté une contribution majeure à la campagne « Safe Hands Challenge » de l’OMS (http://bit.ly/3vMgEY0) en impliquant plusieurs personnalités connues au profit de cette cause, dont le top-modèle et philanthrope Naomi Campbell (https://bit.ly/311H4Hc), le président de la Ligue Africaine de Basket-ball Amadou Gallo Fall (https://bit.ly/3vO992Y) et le PDG d’Euronews Michael Peters (https://bit.ly/3s4r0QN).

En juin 2020, APO Group a rejoint la Coalition mondiale pour l’éducation de l’UNESCO pour la réponse à la COVID-19 (http://bit.ly/3cMiwr6), un groupement international d’organisations mettant à disposition des ressources et apportant un soutien logistique dans le but d’aider les 1,2 milliard d’enfants dans le monde touchés par la fermeture des écoles et universités pendant la pandémie. La coalition rassemble notamment Facebook, IBM, Google et Microsoft.

Pour l’OMS Afrique comme pour l’UNESCO, la contribution la plus importante d’APO Group a été d’ouvrir son réseau de clients et de partenaires afin de faciliter de nouvelles collaborations et d’améliorer la lutte contre la pandémie.

« Nous savions que bon nombre de nos clients et partenaires souhaitaient s’impliquer dans le travail crucial effectué par l’OMS et l’UNESCO », a déclaré Nicolas Pompigne-Mognard, Fondateur et président d’APO Group (www.Pompigne-Mognard.com). « Nous avons donc commencé à faire des présentations et coordonner des rencontres. Il s’agit de quelques-unes des plus grandes entreprises qui œuvrent en Afrique et ces rencontres ont permis à l’OMS et à l’UNESCO de discuter d’initiatives financières, techniques et logistiques avec de hauts dirigeants issus d’un vaste éventail de secteurs d’activité. Dans ces circonstances inédites, voir autant d’organisations renommées unir leurs efforts pour aider l’Afrique à trouver un moyen de sortir de la crise a été extrêmement encourageant ».

Les entreprises présentées à l’OMS Afrique et l’UNESCO par Nicolas Pompigne-Mognard et APO Group incluent :CanonOrangeLogitechDHLAlcatel-Lucent EnterpriseNational Basketball Association (NBA)Trace TVAirtelMTNAPO Group a également présenté à l’UNESCO de nouveaux partenaires médiatiques potentiels, dont Euronews, Channel TV (Nigeria) et l’agence de presse LUSA (Portugal).

Dans une autre initiative, APO Group a collaboré avec Opera (http://bit.ly/3c6xVTO), un navigateur mobile et une plateforme d’information leader en Afrique, pour lutter contre la désinformation et donner davantage de visibilité aux informations officielles portant sur l’évolution de la COVID-19 en Afrique. L’ensemble du contenu d’APO Group a été intégré à la plateforme Opera News utilisée par 200 millions d’utilisateurs dans le monde.

« Ces initiatives, parmi bien d’autres, témoignent de l’importance d’une bonne communication et d’une bonne collaboration en temps de crise » a déclaré Nicolas Pompigne-Mognard. « Nous sommes dans la position unique de pouvoir maintenir le contact avec les populations et de leur fournir des informations fiables. Par-dessus tout, je suis extrêmement fier du travail réalisé par mes collègues pendant cette année difficile. L’ensemble du personnel d’APO Group s’est mobilisé immédiatement en comprenant le rôle important que nous avions à jouer. Nous avons contribué à la lutte contre le virus de la meilleure manière que nous pouvions et je suis ravi de voir que nous avons réussi à faire évoluer la situation ».